Entrepreneuse, chroniqueuse télé, ex-top model et instagrameuse raisonnée, Charlotte Collard mixe avec classe ses deux grands amours, la mode et la cuisine. Photos: (c) Charlotte Collard.

Charlotte Collard en 9 mots-clés

Héritage. «Mon grand-père habitait au Canada. Il adorait cuisiner. Chez lui, on se levait à 5 h du matin et on faisait le pain. Puis on allait chercher du lait à la ferme pour faire le yaourt. Tout était fait maison.»

Mannequinat. «Je me lance comme modèle à 16 ans. Je voyage de L.A. à Paris, puis signe un contrat chez Ford Models à New York. Plus tard, j’entame des études de gemmologie.»

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Charlotte Collard’s Kitchen (@charlotte_collard) le

Partage. «En voyage, j’aime réunir mes amis que je ne vois pas souvent autour d’un dîner. Les gens se rencontrent, se mélangent… Parfois on est huit, parfois trente, les invités s’asseyent sur les genoux des uns et des autres. J’adore ces moments.»

Web. «En 2009, mon mari et moi, nous nous installons à Zurich. Je lance le premier e-shop sans stock, Soyouthinkyoucanshop. En parallèle, j’ouvre mon blog de cuisine, où je compile toutes mes recettes pour mes amis.»

Maman. «Trois enfants en deux ans, c’est sportif. De retour à Bruxelles, je rencontre un business coach et réfléchis à une reconversion professionnelle. Il me stimule, me bouscule.»

Food fashion. «Un jour, je prends une photo d’un sac Delvaux rempli de fruits. Sur Instagram, j’ajoute des hashtags #banane, #healthy… Puis #fashion, #accessory… Je réalise que ces deux mondes qui parlent de goûts ne sont pas inconciliables. Mon projet de food fashion est né!»

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Charlotte Collard’s Kitchen (@charlotte_collard) le

Instagram. «C’est un outil de selfmarketing hyper puissant. Mais je n’en suis ni victime ni  accro: trop de gens se perdent à cause de la technologie. Je l’utilise à 200 %, mais je pense que tout ça va se calmer d’ici quelques années.»

Esthétique. «Pour apprécier quelque chose, je dois être séduite avec les yeux avant tout. Esthétique ne veut pas dire compliqué ou surcomposé: ce que j’aime, c’est arriver à traduire l’authenticité.»

Authenticité. «J’ai envie de rassurer mon audience plutôt que de la jouer Miss Parfaite et faire semblant que tout va bien. Je me concentre sur un contenu qui apporte de la lumière, sur l’énergie positive.»

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Charlotte Collard’s Kitchen (@charlotte_collard) le

Pssst: le saviez-vous? Charlotte est l’ambassadrice de plusieurs marque, parmi lesquelles Le Creuset!

À lire aussi: