Le JT, c’est le moment de toute la laideur, de la petitesse mais aussi parfois de la beauté du monde. Pour les restituer aux téléspectateurs, la journaliste Nathalie Maleux, notre Guest du GAEL de mai, ne laisse rien au hasard. Derrière le sourire et le professionnalisme de la plus secrète des présentatrices info de la RTBF, il y a de la passion. Pour ce métier, pour le contact, pour le réel. Par Florence Hainaut. Photos: Laetizia Bazzoni.

AUTOBIO EN 3 DATES

1990 « École secondaire. Mon prof de chimie me jette hors de la classe avec ces mots : “Maleux, tu es juste bonne à balayer les couloirs.” D’abord, il n’y a pas de honte à balayer un couloir. Ensuite, j’ai compris… Je suis définitivement faite pour des études littéraires. Merci, cher professeur. »

1996 « Premier vrai contrat à Radio Contact à Malmedy et un choix entre deux opportunités pour la suite : la RTBF ou RTL. Jean Steffens, patron des Francofolies et de la radio locale, me convainc. Je suis une enfant du service public. Vingt-cinq ans plus tard, pas de regrets. Merci, cher Jean. »

2019 « Thaïlande. Je m’écrase lamentablement en scooter dix secondes après le démarrage. J’avais l’ambition de passer un permis moto, de fendre les embouteillages vers Bruxelles dans mes trajets quotidiens. J’abandonne l’idée. Ma licence de pilote ne vaut que pour les quatre- roues. Merci pour ce retour à la réalité. »

Découvrez notre rencontre avec Nathalie Maleux en intégralité dans le GAEL de mai, disponible en librairie dès maintenant.

PLUS DE GUESTS: