Certains humoristes sont aussi drôles sur scène que sinistres à la ville. L’auteure belge GAEL Guest de ce numéro, c’est l’inverse. Autant ses thrillers nous garantissent la descente aux enfers, autant sa compagnie est gaie et son rire clair. PAR ANNE-SOPHIE KERSTEN. PHOTOS : LIESBET PEREMANS.

Barbara Abel en vrai

Le cocon Saint-Gillois aux hauts plafond de Barbara Abel raconte une famille qui vit, et qui aime les jolis objets, au point qu’il devient difficile de trouver le livre qu’on cherche dans l’immense bibliothèque truffées de souvenirs. Jeans, Doc Martens et pull vert printemps, notre « polardeuse », comme elle dit, a bousculé le planning de sa journée pour accueillir chez elle l’équipe GAEL. Depuis la rédaction de son tout premier roman, enceinte jusqu’aux yeux, elle a appris à jongler avec les imprévus. A l’heure où le grand écran s’apprête à diffuser « Duelles », tiré de son roman « Derrière la Haine », l’autrice belge est actuellement plongée dans la rédaction de son prochain thriller et d’une série pour la RTBF. En vue de notre visite, elle a essayé de prendre un peu d’avance sur son travail le weekend, mais les alléas familliaux en ont décidé autrement. Qu’importe, elle nous accueille décontractée, amusée même à l’idée que notre maquilleuse lui fasse « des yeux de biche », comme à l’époque où elle travaillait comme chroniqueuse dans l’émission culturelle 50° Nord (ARTE).

L’AUTOBIO SUBJECTIVE DE BARBARA ABEL

1988 « J’ai 18 ans, je rentre à l’univ’. Je suis des cours de théâtre en parallèle, on monte un spectacle. Je fais la fête, j’ai une bande de potes. Je vis une histoire d’amour un peu dingue. J’ai adoré cette année-là. »

Mai 2012 « C’est la parution de Derrière la haine. Ce roman me sauve d’une débâcle professionnelle qui devient presque inéluctable. Je suis passée à deux doigts de la disparition totale des radars. »

25 janvier 2019 « Je passe mon permis de conduire. Deux semaines après, je me sens toujours euphorique ! J’ai l’impression de devenir enfin adulte. La liberté, l’indépendance, à quasi 50 ans! »

Découvrez notre rencontre avec Barbara Abel en intégralité dans le GAEL d’avril, disponible en librairie.

GAEL avril

PLUS DE GUESTS: