On l’entend rarement se confier sur sa vie personnelle: c’est pourtant au micro du podcast Happy Mum, Happy Life que la Duchesse de Cambridge s’est livrée à quelques confidences au micro de Giovanna Fletcher.

Accouchement serein

C’est en 2013 que le Prince William et son épouse Kate Middleton sont devenus parents pour la première fois, en accueillant leur petit George. 7 ans plus tard, la Duchesse se souvient parfaitement de ses premiers instants en tant que mère. Sujette à de graves nausées tout au long de sa grossesse – dues à l’hyperémèse gravidique -, elle dit avoir eu recours « à la méditation et à la méthode hypno-birthing », une thérapie qui utilise la pleine conscience pour aborder la naissance avec plus de confiance et de tranquillité. Une technique qui l’aura aidée à adopter une vision ultra-positive de l’accouchement: « C’était un vrai sentiment de puissance, et comme la grossesse avait été particulièrement difficile, j’ai même apprécié accoucher! » explique-t-elle au micro de Happy Mum, Happy Life.

« Je ne vais pas mentir à ce sujet, ce fut un moment terrifiant », raconte Kate Middleton au sujet de sa sortie d’hôpital

Un moment difficile

Si la Duchesse garde un bon souvenir de la naissance de son premier enfant, elle est bien plus mitigée quant à la période du post-partum, un vrai traumatisme pour de nombreuses jeunes mamans. Comme le veut la tradition, Kate était attendue de pied ferme par les médias sur les marches de l’aile Lindo au St. Mary’s Hospital de Londres, pour présenter l’héritier du trône au monde entier. Souvenez-vous de sa robe à pois et son brushing parfait qui avaient fait jaser alors que la Duchesse de Cambridge sortait tout juste de la salle de naissance, à quelques heures près… « Je ne vais pas mentir à ce sujet, ce fut un moment terrifiant », raconte Kate. Bien qu’elle en garde aussi de beaux souvenirs: «Tout le monde était enthousiaste et nous avons été extrêmement reconnaissants du soutien manifesté par le public. Et c’était très agréable de partager notre joie. Parce que même si nous avions peur, nous étions vraiment heureux. »

Incertitudes de jeunes parents

Si vous pensez que la famille royale n’a pas à faire face aux incertitudes, comme nous tous, vous vous trompez. « Comme d’autres parents inexpérimentés, nous étions assez peu sûrs. Nous avions les mêmes craintes que tous les nouveaux parents. Je me souviens de la façon dont le monde entier nous observait, la première fois que nous avons mis George dans un siège auto. (…) Nous avions pratiqué à la maison avec une poupée, mais c’est autre chose. Heureusement, on s’en est bien sorti! »

Lisez aussi: