« Prête à rebondir vers de nouvelles expériences »: Joëlle Scoriels est prête à mordre la nouvelle année à pleines dents et évoque ses projets pour 2018.

Nouveau nid et étymologie

Ah, 2017…

«J’ai déménagé dans un nouveau quartier. Durant mon enfance, j’ai passé beaucoup de temps à Uccle. J’y ai mes repères. Je m’y sens rassurée. Pour moi, ce nouveau nid avec vue sur les arbres est le début d’une nouvelle vie. Les voir bouger de l’autre côté de la fenêtre est un enchantement. Je me sens comme sur un trampoline, prête à rebondir vers de nouvelles expériences.»

Mon 2018

«En télé, l’année commence le 18 janvier avec un 69 minutes sans chichis autour de Michel Preud’homme. Il est rare qu’on reçoive des sportifs dans l’émission, mais j’adore ce changement de registre. Les invités hors showbiz ont un discours plus spontané, beaucoup moins formaté que les chanteurs et les comédiens. Le 26 janvier, je présenterai également l’édition 2018 des D6bels Music Awards. Mais ma vraie petite récré du moment, c’est La La Langue, ma chronique du mardi dans l’émission Entrez sans frapper sur La Première en radio. Chaque semaine, j’y décortique le sens et l’origine d’un mot. Un retour aux sources pour l’ex-étudiante en romanes que je suis.»

Retrouvez plus de souvenirs de nos Guests dans le nouveau GAEL de janvier déjà disponible en librairie.

PLUS DE GUESTS: