Perfectionniste, fan de sensations fortes, amie attentionnée: les proches de notre Guest Typh Barrow dressent son portrait.

AMANDINE EVERAERT, SA MEILLEURE AMIE

‘C’EST UNE AMIE TRÈS FIDÈLE, ATTENTIONNÉE ET CRÉATIVE’

« On a fait nos maternelles ensemble, puis Tiffany a changé d’école en primaire. Mais nos mamans nous ont inscrites à la gymnastique rythmique sportive. On a toujours adoré chanter et faire du théâtre. Ensemble, on préparait des tas de spectacles ! Et nos parents devaient assister à nos représentations, qui duraient 1 heure 30… »

Quels sont ses traits de caractère marquants, positifs et négatifs ?

« Typh est une amie très fidèle, attentionnée et créative. Pour mon anniv, elle me dépose une petite carte, un bouquet de fleurs, un t-shirt qu’elle a fait elle-même… Quand on ne va pas bien, on peut vraiment compter sur elle. Elle conduit de manière très sportive, donc je ne suis pas toujours à l’aise dans sa voiture. » (Rires.)

Une anecdote qui lui ressemble ?

« Elle est très drôle. Pour une Red Party à l’occasion de mon anniversaire, elle est arrivée déguisée en père Noël avec des lunettes de soleil et elle s’est fait passer pour quelqu’un d’autre pendant deux heures ! »

FRANÇOIS LEBOUTTE, SON MANAGER ET CORÉALISATEUR DE RAW

‘ELLE A DU MAL À ACCEPTER QU’ON NE PEUT PAS TOUT FAIRE EN UNE VIE’

« J’étais réalisateur d’émissions notamment musicales à la RTBF. Quelqu’un m’a conseillé d’aller écouter une jeune fille qui chantait seule dans sa chambre avec son piano. J’ai senti en elle un potentiel incroyable. Je ne voulais pas en faire une étoile filante. Son talent immense s’est construit naturellement, sur une dizaine d’années. »

Quels sont ses traits de caractère marquants, positifs et négatifs ?

« Typh a une personnalité complexe et très forte qui lui permet d’affronter pas mal de choses. Elle est super impatiente, comme moi, mais on a dû apprendre à attendre le bon moment. Son côté trop bonne élève peut la bloquer parce qu’elle vise le 20/20. Elle a du mal à faire des choix, à renoncer, à accepter le fait qu’on ne peut pas tout faire en une vie. »

Une anecdote qui lui ressemble ?

« Son côté casse-cou m’a toujours fait peur. On était au Grand Canyon et pour faire une photo en l’air, elle a sauté d’une estrade située à 1,40 m du sol. Elle s’est blessée à la cheville… »

Retrouvez le portrait de notre Guest en intégralité dans le GAEL de décembre, toujours disponible en librairie!

Ce que vous réserve le GAEL de décembre

La rédac’ vous recommande: