Notre Guest Alix Battard et une amie s’étaient lancé le défi de passer un an sans acheter de vêtements neufs. Elle a cru que ce serait l’enfer, mais elle a redécouvert son dressing et affûté son look. Par Anne-Sophie Kersten. Photo: Laetizia Bazzoni.

Le style très toi ?

« Intemporel et classique, avec des touches perso et joyeuses. Ma base : jeans, t-shirt ou chemisier blanc, pull en cachemire. Je suis fan de ballerines, surtout les Lolo, une marque belge produite à la main en Italie. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par LOLO (@loloballerina)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Un achat répétitif ?

« Je n’ose pas vous dire combien j’ai de chemisiers blancs… Tous différents à mes yeux ! J’ai été une grande acheteuse, mais moins depuis quatre ans. Comme si j’acceptais d’avoir un style qui se répète à l’infini. Je préfère désormais les belles pièces qu’on garde. Du coup, merci le vintage. »

Où le chines-tu ?

« Beaucoup de pièces me viennent de ma grand-mère, bien coupées, dans de belles matières : une veste en velours Chloé, un sac Chanel… Aussi un manteau Burberry de
mon grand-père, que je porte ceinturé. Je chine parfois chez Isabelle Bajart, à Bruxelles. Elle a une super sélection de Saint Laurent, Dior, Lanvin… et abordable puisque vintage. »

Et tes basiques ?

« Hors vintage, j’aime l’intemporel de Kure et la démarche durable de Mardi Éditions, belge en plus. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mardi editions (@mardi_editions)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Tes cheveux ?

« Je les laisse sécher tranquilles, ils sont assez soumis au fer pour l’effet wavy qu’on me fait à l’antenne. »

Ton plaisir d’été ?

Mes chères Birkenstock ! J’en ai offert à mon mari, qui était contre. Il se demande comment il a pu vivre sans.

Un parfum ?

« Pleasure d’Estée Lauder, depuis mes 15 ans. Mes proches disent que c’est devenu mon odeur. »

Tu te maquilles ?

« Avec mes cils blonds, je ne sors pas sans rimmel. J’accentue mes sourcils avec un fard à paupières brun M.A.C. Si je me pimpe : une BB cream et un anticernes de la marque américaine nature Jane Iredale. »

Des bijoux ?

« Je suis fan ! Ils sont récupérés de ma grand-mère, chinés ou dessinés par moi. Presque tous en or jaune. J’aime quand ils ont une histoire. J’ai toujours des créoles, les deux bracelets-joncs reçus de mon mari avec les prénoms de mes filles et, sur une chaîne, un brillant issu d’un bijou de ma maman. »

DÉCOUVREZ NOTRE RENCONTRE AVEC ALIX BATTARD EN INTÉGRALITÉ DANS LE GAEL DE JUIN, DISPONIBLE EN LIBRAIRIE.

LISEZ AUSSI: