Convaincue que le sombre est le meilleur allié de son teint pâle, notre Guest Nathalie Maleux s’impose quand même un peu de couleur à l’antenne. Mais juste une fois par semaine ! Par Anne-Sophie Kersten. Photos: Laetizia Bazzoni.

Le style tout à fait toi ?

« Une couleur : le noir. Je suis naturellement rousse, mais mes cheveux ont éclairci avec le temps, le soleil, les mèches… Le noir, c’est un contraste avec une chevelure qui était flamboyante. Adolescente, j’aspirais à me fondre dans la masse, mais plus tard, je me suis rendu compte que mon roux était aussi un atout de séduction. Je suis triste de l’avoir perdu. J’apprécie aussi le bleu marine, le vert bouteille, l’aubergine, des couleurs sombres et sobres qui contrastent avec mon teint clair. »

Ta pièce fétiche ?

« Un simple chemisier noir en soie. Ou une veste noire basique parfaitement coupée, synonyme d’élégance, de sans faute en toutes circonstances. Dans une couleur plus claire, j’ai moins d’assurance. Avant ma semaine de JT, je prépare mes tenues : veste noire, chemisier bleu marine… Et je m’impose de porter au moins une fois une couleur qui change. »

Ta coiffure ?

« Je me coiffe moi-même avant l’antenne. Souvent, mes cheveux décident. Depuis deux, trois ans, je les relève avec une pince : rapide, efficace. »

Côté make-up ?

« Dans la vie quotidienne : nude et un peu de mascara. Pas de rouge à lèvres flash ! À l’antenne, j’aime bien l’aubergine sur les yeux. »

Tes chaussures ?

« Je me damnerais pour les escarpins les plus hauts du monde, mais je suis incapable de marcher avec. Donc je porte des petits bottillons à talon ou compensés, noirs, en cuir. J’ai une fois acheté une paire de baskets rouges : mon entourage a été très surpris. Je ne les ai pas mises souvent… »

Le bon bijou ?

« Comme moi, il cultive la discrétion. Ce sera par exemple un petit pendentif sur une chaîne. Hors antenne, j’aime avoir quelque chose au poignet et des bagues. »

La pièce que tu te réjouis de sortir en été ?

« Je préfère l’hiver, ses bas noirs, ses minijupes noires. Mais bon, cet été, je ressortirai volontiers un pantalon fluide très large, un peu coloré — eh oui ! — et marqué à la taille. »

DÉCOUVREZ NOTRE RENCONTRE AVEC NATHALIE MALEUX EN INTÉGRALITÉ DANS LE GAEL DE MAI, DISPONIBLE EN LIBRAIRIE DÈS MAINTENANT.

PLUS DE GUESTS: