Exit nos à priori mode. MARIE HONNAY, notre experte fashion, déshabille nos certitudes et décrypte les tendances de la saison, testing à l’appui. Elle nous livre son verdict et ses bons plans pour assurer en mode stylé. Cette semaine, elle tente de vaincre sa peur des couleurs.

J’adore les couleurs. Sur les autres. A chaque début de saison, je me régale en découvrant les tissus flashy des marques qui osent jouer la carte des tonalités peps et vitaminées. Lorsque je conseille des femmes dans le cadre de mon activité de personal shoppeuse, pareil: je n’hésite jamais à les inviter à porter davantage de couleurs. Mais sur moi, sans trop savoir pourquoi, je bloque. Alors, cette saison, pour vaincre ma peur, j’ai décidé de surfer sur l’une des grandes tendances de la saison: le color blocking. J’ai testé le concept sur base d’une série de nouveautés printemps/été repérées chez Essentiel Antwerp.

Le color blocking, mode d’emploi

Cette tendance – qui consiste à juxtaposer des touches de couleurs fortes qui, à priori, n’ont pas l’air de s’accorder entre elles -, est très présente dans les collections de ce printemps/été. Mais entre la théorie et la pratique (ne vais-je pas ressembler à une boîte de crayola?), il y a un pas qu’on hésite souvent à franchir. A tort. Parce que si ce clash chromatique est un peu intimidant, il présente l’avantage de décoincer les dressings trop sages. Pour ce testing, je me suis fiée à mon instinct. Le mieux, lorsqu’on joue avec des couleurs fortes, c’est de construire son look par petites touches. La première des deux silhouettes repose sur une association déjà connue (rouge+ rose). Mais pour compliquer le tout, j’ai ajouté un sac bleu ciel et des sandales vert pomme.

Pourquoi ça fonctionne? Parce que les accessoires agrémentent le look, mais avec subtilité. Détail sympa: le collier qui fait écho à plusieurs nuances présentes dans la silhouette. Autre option, second look: l’addition d’une jupe bleu ciel et de deux nuances de vert en apparence peu compatibles. Si ça marche, c’est notamment grâce à la présence de blanc (au niveau de la jupe et des sneakers) qui éclaire l’ensemble et adoucit l’effet clash des trois couleurs.

Mon verdict

A vous de me dire si vous êtes convaincue, mais de mon côté, je me suis d’emblée sentie à l’aise dans ces deux looks taillés sur-mesure pour oublier qu’il nous reste encore un mois à patienter avant l’arrivée du printemps. Si vous voulez, vous aussi, vous y mettre, je vous conseille – avant de filer dans les magasins – de sortir tous les éléments colorés de votre dressing et de les associer. Parfois, il suffit d’un sac ou d’une paire d’escarpins pour créer un joli color blocking. A vous de jouer.

Mini shopping

Vitamine C

T-shirt Zara, 7,95 €

Petit luxe

Margiela, 280 € sur Net-a-Porter

Basique poétique

H&M, 19,99 €

Le bon twist

Ellery, 495 € sur Net-A-Porter

MARIE SE DÉSHABILLE: