Pour Marie Gillain, quand on est jeune, il n’y a rien de plus joli que le naturel sans artifices. Avec les années, elle se découvre l’envie de mieux soigner sa féminité. Pour elle-même, et pour ses filles. Par Anne-Sophie Kersten.

Cet article fait partie de notre zone +. Pour le consulter et accéder gratuitement à tous nos contenus exclusifs, inscrivez-vous ci-dessous!

Poursuivre votre lecture ?
Vous souhaitez poursuivre votre lecture et avoir un accès illimité à nos articles? Créez vite un compte et plongez dans l’univers Gael.be!
Crééz un compte gratuit en une minute et obtenez un accès illimité aux articles Gael.be

RETROUVEZ CETTE RENCONTRE EN INTÉGRALITÉ DANS LE GAEL D’AOÛT  DISPONIBLE EN LIBRAIRIE.

+ de rencontres