Notre guest Marie Gillain nous a ouvert les portes de son monde. Avec émotion et admiration, on a rencontré une star qui embrasse ses choix et sa filmographie avec un regard engagé et généreux, profondément ancré dans sa vie de femme. Par Juliette Goudot. Photo: Laetizia Bazzoni.

AUTOBIO EN 3 DATES

Juin 1989 « Participation à la finale du concours de play-back au collège Saint-Louis
de Liège avec la chanson Scène de ménage de Starmania, où j’avais créé un look mi-homme mi-femme. Mais le play-back de la finale a été une catastrophe car pour la chanson Un enfant de la pollution, j’ai eu la joyeuse idée d’utiliser des fumigènes qui ont empesté et intoxiqué toute la salle ! »

18 juin 1991 « Je fête mes 16 ans à l’île Maurice sur le tournage de Mon père, ce héros et je rencontre un adolescent de mon âge qui deviendra plus tard le père de ma fille Dune. »

28 avril 2015 « Je crie : “Putain !” sur la scène du Théâtre des Folies bergères en recevant le Molière de la meilleure comédienne pour le rôle de Vanda dans La Vénus
à la fourrure. Je parle aussi des couilles qu’il faut avoir pour monter une pièce pareille. Bref, je suis particulièrement en forme ce soir-là ! C’est un peu le point culminant de cette aventure hors du commun que nous avons vécue avec ce spectacle fou… »

Son actu

  • À la folie, d’Andréa Bescond et Éric Métayer (prochainement sur M6).
  • Quand tu seras grand, d’Andréa Bescond et Éric Métayer, avec Vincent Macaigne (prochainement au cinéma).
  • Délits mineurs, minisérie de Nicole Borgeat (tournage cet été en Suisse).
Découvrez notre rencontre avec Marie Gillain en intégralité dans le GAEL d’août, disponible en librairie.

Lisez aussi: