Ces fashionistas envisagent le shopping autrement. En achetant moins et mieux, elles font des économies et du bien à la planète sans négliger leur style. Ingrid a décidé de se concentrer sur les soldes ou lors des ventes privées. Jeanne, quant à elle, achète tous ses vêtements en fripes ou sur les marchés aux puces. Photos: Charis Boel.

Envie d’adopter les tendances du moment sans vous ruiner? Voici les meilleures affaires du moment!

Ingrid, la reine des soldes et des ventes privées

« Je ne suis pas obsédée par le fait de faire des économies, mais j’achète de manière raisonnée. Je ne suis pas les tendances actuelles. Ce qui me plaît, c’est d’anticiper celles qui arrivent et de trouver, en solde, des pièces qui y répondent. Cet hiver, par exemple, la couleur phare de la saison, c’est le jaune. À la fin des soldes d’été, j’ai donc commencé à chercher des pièces dans cette gamme de couleurs. Dans tous les cas, je ne me précipite pas. Au début de la saison, je regarde ce dont j’ai envie parmi les nouveautés des magasins, mais j’attends la période des soldes pour les acheter. Si mes pièces coups de cœur ont disparu des rayons, pas grave : je me fais une raison. Cette approche me permet de garder ma garde-robe et mon portefeuille en équilibre. Les avantages : je ne fais plus vraiment de mauvais achats et j’économise beaucoup d’argent.

« Les ventes de stock d’octobre et d’avril sont indiquées en grand dans mon agenda. »

Par exemple, l’année dernière, j’ai acheté un pantalon rose en velours côtelé pour 25 €. Cette saison, j’ai vu des modèles similaires dans les boutiques de luxe. Comme je fais mon shopping de manière très ciblée, je dépense de moins en moins. Parfois, je n’achète rien pendant des mois, mais les ventes de stock d’octobre et d’avril sont indiquées en grand dans mon agenda. En général, je n’ai pas besoin de me battre pour m’approprier les robes qui me plaisent. Celles que j’ai dans le viseur ne sont pas les plus populaires. J’ai récemment commencé une formation dans une école de mode pour confectionner mes propres vêtements. Réaliser une pièce unique, puis la porter me procure beaucoup de satisfaction. Et c’est beaucoup moins cher que de faire son shopping dans une grande artère commerçante. »

  • BUDGET MODE MOYEN ? « Cela varie. Parfois, je n’achète rien pendant des mois. Puis, je me lâche lors d’une vente de stock. »
  • PRIX DE CE LOOK ? « Manteau (Limited Edition, en seconde main, 60 €), robe (Monique Stam à Anvers, 60 €), bottines (Essentiel, en solde, 120 €), sac (Arke, 20 €). »
  • MEILLEUR ACHAT BUDGET ? « Une jupe dorée seconde main Givenchy et des bottes blanches A.F. Vandevorst à -70 %. Ces pièces me valent toujours des tonnes de compliments. »

Jeanne, la championne du shopping en seconde main

« Quand j’étais enfant, mon père m’emmenait au marché aux puces presque tous les dimanches. Cette passion pour l’ancien, je l’ai donc reçue en héritage. Avant, j’avais l’habitude d’acheter beaucoup de vêtements dans les grandes chaînes. Pour la déco de ma maison, j’ai toujours misé sur l’achat « seconde main ». Le grand changement est intervenu après la naissance de notre fille Billie. Juste après sa naissance, je lui ai offert beaucoup de vêtements neufs. Pour moi, c’était une évidence. Puis, comme elle grandissait vite, j’ai compris que jeter tous ces vêtements portés juste une fois, c’était dommage. Sur les marchés aux puces, vous trouvez une foule de vêtements pour enfants à peine portés.

« En prenant cette décision, j’ai eu l’impression de contribuer à la construction d’un monde meilleur pour ma fille. »

Depuis janvier, je n’ai rien acheté de nouveau pour Billie et, en mai, je suis passée au vintage pour moi-même. Les pièces d’occasion trouvées sur les marchés sont absolument fabuleuses. J’adore l’idée de partir m’y balader dès 8 heures du matin avec mon bébé… déjà réveillé. Comme j’aime la mode, c’est un vrai plaisir de m’offrir régulièrement de nouvelles pièces. Ce qui me gêne, c’est d’acheter constamment du neuf comme nous le faisons maintenant. Ce n’est tout simplement plus possible. En prenant cette décision, j’ai eu l’impression de contribuer à la construction d’un monde meilleur pour ma fille. Et en faisant mes achats de cette manière, j’ai aussi pu économiser suffisamment d’argent pour investir dans une habitation dans laquelle je vais pouvoir installer mon propre commerce. »

  • BUDGET MODE MOYEN ? « 200 € pour Billie et moi. »
  • PRIX DE CE LOOK ? « Jeanne : costume à carreaux (10 €), pull tricoté (1 €), chaussures très anciennes. Billie : salopette en jean (3 €), chemisier blanc (5 €), chaussures en cuir (5 €), Buggy (40 €). »
  • MEILLEUR ACHAT BUDGET ? « Une paire de baskets Vans à 3 €. Au magasin, une telle paire coûte 50 €. »

+ de conseils mode: