Des fjords de l’Islande aux mésaventures d’un écrivain machiavélique, notre journaliste culture vous livre son top 3 des livres du mois. Par Paloma de Boismorel.

01

Impasses

Le bonheur, avec les nouvelles de Richard Russo, c’est qu’on pénètre dans la vie de ses personnages en quelques phrases, là où certains romans mettent plusieurs dizaines de pages pour introduire le décor. Dans son dernier recueil, intitulé Trajectoire, l’auteur américain décline quatre histoires courtes et autant de situations intimes vécues par un narrateur en proie aux doutes de la vie. Confrontée pour l’une au plagiat d’un étudiant à la veille de Thanksgiving, désarçonné pour l’autre par l’hostilité de son frère lors d’un voyage organisé à Venise, ses deux premiers protagonistes incarnent les névroses du monde universitaire dont l’auteur est issu. Dans les deux suivantes, un agent immobilier qui s’obstine à vendre une maison en désordre et un romancier qui doit revoir son intrigue pour une adaptation au cinéma, l’existence se révèle aussi déroutante que cocasse.

La potion magique Un tout petit monde de David Lodge pour l’humour et l’ambiance campus + La Trilogie new-yorkaise de Paul Auster pour l’introspection et l’art de la narration version US.

  • TRAJECTOIRE, RICHARD RUSSO, 304 P., ÉD. LA TABLE RONDE.
02

Manipulations

Directeur de collection dans de grandes maisons d’éditions françaises et auteur de plusieurs biographies d’écrivains, Jean-Luc Barré s’attaque pour son premier roman à un sujet qu’il connaît bien: le romancier à succès. Antipathique, cynique et machiavélique, son personnage de despote littéraire n’a rien à envier au pire des salauds. Malgré une certaine réputation dans le milieu des lettres, Victor Marlioz clame dans les interviews être dépourvu d’imagination. Sa source d’inspiration: les malheurs de ses proches, des drames souvent provoqués par ses propres interventions. À la suite d’un message anonyme accusant l’écrivain d’être responsable du suicide de sa fille, un critique de livres décide de mener l’enquête en lui rendant visite dans le palace où il réside sur la Riviera italienne. Roman à clé ou thriller littéraire, on savoure ce jeu de cache-cache entre fiction et vérité.

La potion magique Hygiène de l’assassin d’Amélie Nothomb pour le face-à-face explosif journaliste- écrivain + Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos pour la perversité des échanges.

  • PERVERS, JEAN-LUC BARRÉ, 216 P., ÉD. GRASSET.
03

De lave et de glace

Si vous rêvez de paysages sauvages et de personnages tourmentés, le dernier roman de l’auteur islandais Jón Kalman Stefánsson risque bien de vous emmener là où vous voulez. Tombé d’une échelle, Sigvaldi, peintre en bâtiment, convoque son passé depuis le trottoir où il s’est écrasé. Passion amoureuse avec sa première femme, espoirs d’une vie meilleure, crises et résignations se succèdent et alternent avec les lettres désabusées de sa fille Ásta et la narration d’un écrivain isolé dans les fjords, loin de l’agitation du monde. Écrite avec une vigueur naturaliste, cette saga familiale ne nous épargne pas les rudesses de la vie paysanne, sans en cacher pour autant la beauté. Malmenés par le destin, les personnages luttent jusqu’au bout pour sauver leur part de bonheur et d’amour.

La potion magique Les Hauts de Hurlevent d’Emily Brontë pour l’atmosphère sombre et les comportements déchaînés de certains protagonistes + Les Chaussures italiennes de Henning Mankell pour la nature scandinave et les regrets d’une vie ratée.

  • ÁSTA, JÓN KALMAN STEFÁNSSON, 496 P., ÉD. EN LETTRE D’ANCRE.

Plus de culture: