Claire de Milkywaysblueyes, star belge du Web, a tout un tas d’astuces pour optimiser sa valise mais une seule règle d’or: ne jamais la faire dans le rush.

Pour Milky, rien de pire que de faire sa valise en dernière minute: vous allez emporter un tas de pièces sans rapport entre elles et prendre beaucoup trop (voire oublier l’essentiel!).

Une valise bien bouclée

• «Je réfléchis à l’avance à ce que je porterai. Je choisis des pièces que je pourrai remixer entre elles pour créer différents styles. Sur place, je ne perds alors pas de temps à réfléchir à mes tenues.»

• «Je me renseigne sur les conditions météo ou le style vestimentaire de la destination. Ça permet notamment de réaliser qu’un tas de pièces peuvent rester à la maison.»

• «Dans ma valise, je mets dans le fond tout ce qui est plus lourd: jeans, vestes… Je procède ensuite par couches en allant des vêtements les plus lourds aux plus légers.»

• «Je mets des papiers de soie entre les couches de vêtements qui risquent de déteindre (surtout pour les cuirs et les jeans), pour protéger par exemple mes jolis chemisiers blancs.»

• «Pour éviter que les chaussures ne salissent les vêtements ou ne s’abîment entre elles, je les emballe toutes dans des dust bags de sacs ou de chaussures

• «Pour ne pas me retrouver avec une valise remplie de petites culottes ou de maillots qui volent dans tous les sens et ne pas avoir de mal à les retrouver, j’utilise trois tote bags (un pour mes maillots, un autre pour mes sous-vêtements et un vide pour le linge sale).»


• «Je n’oublie jamais d’emporter une petite pharmacie afin d’être correctement armée en cas de maladie ou de blessure.»

• «J’achète des minikits comprenant des contenants de petits formats. C’est un gain de place vraiment conséquent et pour un bagage cabine, c’est parfait car ils respectent les formats pour les liquides exigés par les aéroports.»

• «Vu le nombre de fois où j’ai vu la même valise que la mienne sur le tapis roulant, je me suis dit que j’étais bien heureuse d’avoir collé cent stickers dessus pour la reconnaître!»

À lire aussi: