Quoi de mieux que s’emmitoufler dans un plaid, une boisson bien chaude dans une main et un livre dans l’autre, hein? On vous livre notre top 3 des bouquins du moment à lire.

01

Corps et âme

À 20 ans, Gwendoline vient d’écrire et de publier son premier roman. De cet exploit à la Françoise Sagan qui devrait sonner le début de son indépendance, la jeune fille n’aura jamais l’occasion de se réjouir. «Avec le corps qu’elle a, ça va être facile pour elle.»

Cette remarque de son beau-père, ancien ministre et homme de lettres, qui la ramène brutalement à un statut de femme-objet l’ébranle considérablement. Dans une confrontation silencieuse avec cet homme puissant qui a asservi sa mère en l’épousant, la jeune romancière tente de s’affranchir du carcan de son éducation de femme soumise.

Pourquoi on aime? 

Comment être autre chose qu’un corps quand on y est sans cesse ramenée? C’est la question hélas toujours actuelle que pose Christine Orban à travers ce roman psychanalytique qui analyse les ressorts subtils de la résilience et de l’émancipation féminine dans les milieux élégants et dorés de l’intelligentsia parisienne.

Avec le corps qu'elle a, Christine Orban
234 P., éd. Albin Michel
02

Un poison sans nom

Joey est seul, assis à la table de la maison qu’il a construite de ses mains au milieu des bois. Les gens qu’il aimait sont partis un à un et il est temps pour lui de mettre enfin des mots sur le mal étrange qui a traversé et influencé son existence.

C’est à l’été de ses 20 ans que ses souvenirs le ramènent, car c’est pendant cette courte période que le jeune homme découvre à la fois l’amour de sa vie, la folie meurtrière de sa mère et ce mélange de sensations terrifiantes qui s’emparent de son esprit. Persuadé de partager cette fragilité psychologique avec celle qui l’a élevé et se trouve désormais en prison, le narrateur se sent pris au piège de ses propres pulsions.

Pourquoi on aime? 

Dans une langue fiévreuse et mélancolique, le romancier américain Alexander Maksik parvient à nous faire ressentir avec intensité tous les tressaillements psychologiques de ses personnages.

L'oiseau, le goudron et l'extase, Alexander Maskik
468 p., éd. Belfond
03

Sous le sable

Quand Sarah apprend que sa mère est en train de mourir, elle hésite. Personne, pas même son mari, ne sait qu’elle est la fille de Lucie Beaumont, une violoncelliste encensée par les médias. Pourquoi devrait-elle lui rendre visite? Cela fait plus de vingt ans qu’elle a rompu tout lien avec elle et avec le malaise qui entoure son enfance.

Mais Sarah va devoir affronter seule l’encombrant et insoupçonné héritage maternel. Dans ce monde parallèle, mais proche, où sévit la loi de l’enfant unique, une géolocalisation permanente et la soumission silencieuse des populations, les secrets de famille ont plus de poids qu’ailleurs.

Pourquoi on aime? 

Pour son deuxième roman, le journaliste Éric Russon nous plonge dans une fiction dystopique avec un suspense à la Hitchcock et une villa au bord de la mer digne d’un tableau de Hopper.

Bissextile, Éric Russon
354 p., éd. Robert Laffont