Vous ne le saviez peut-être pas mais Typh Barrow est une véritable baroudeuse! Elle nous a révélé l’histoire derrière un de ce clichés de vacances.

Nouvel An à Cuba

« Cette photo date d’il y a trois ans. J’étais partie passer le Nouvel An à Cuba, où je logeais chez l’habitant, dans une casa particular. J’aime beaucoup fêter le passage à l’an neuf dans d’autres cultures. La-bàs, c’est assez drôle : les Cubains balancent de grands seaux d’eau sur les passants dans la rue. Puis ils font cuire un porc à la broche pendant 24 heures et tout le village se réunit pour le manger et danser la salsa. Je me suis retrouvée à Vinales, à l’ouest de l’île, où il y a des possibilités de randonnées incroyables et de très belles vallées rocheuses à escalader. J’ai croisé un groupe de grimpeurs. Je me suis greffée à eux pendant deux jours, vu que j’étais partie seule, sac au dos, et que je n’avais pas pris de matériel avec moi. C’était extraordinaire. L’escalade permet de découvrir un pays sous un autre angle, avec des points de vue sublimes. C’est aussi un très bon moyen de rencontrer des gens.

J’aime beaucoup ce cliché parce qu’il combine ma passion pour le voyage et celle pour les sports extrêmes, que je pratique de manière moins frénétique qu’avant, à une époque où j’avais plus besoin de me sentir « validée », d’accroître ma confiance en moi. Aujourd’hui, j’apprécie ces sports parce qu’ils me permettent de sortir de ma routine, de ma zone de confort, et parce qu’ils m’apportent beaucoup de plaisir. La sensation que me procurent l’escalade en milieu naturel, le saut en parachute ou à l’élastique est sans doute la plus proche de celle que j’éprouve en montant sur scène. Une peur, une appréhension dans les minutes qui précèdent et puis l’adrénaline au moment même, suivie par un sentiment de complétude, d’exaltation quand tu as réussi à te dépasser. C’est extatique, galvanisant.

« Je ne vois pas cela comme une façon de flirter avec la mort, comme certains pourraient le croire. »

J’adore aussi la sensation de hauteur. J’ai confiance dans l’encadrement sécurisé de ces activités. Je ne vois pas cela comme une façon de flirter avec la mort, comme certains pourraient le croire. Je n’ai d’ailleurs pas tellement cette peur de la mort. Et je pense que de toute façon, si mon heure doit venir, elle viendra. L’escalade est un sport très complet qui fait travailler tous les muscles, il est aussi extrêmement mental. Il y a plein de moments où l’on pense qu’on est au bout, qu’on n’a plus de jus, mais c’est grâce à l’effort supplémentaire qu’on va fournir qu’on va atteindre la prise suivante. Comme la grimpe sollicite énormément les doigts et les ongles, ce n’est pas hyper compatible avec le piano. Quand mon projet s’est développé, j’ai donc un peu diminué cette activité, mais cela ne m’empêche pas de saisir les occasions qui se présentent, surtout quand je voyage. »

SON ACTU: Typh Barrow vient de sortir son 2e album, Aloha (Doo Wap Records), un disque en forme de voyage initiatique né entre Bruxelles, Londres et la Nouvelle-Calédonie. Sa tournée débute en mai et plusieurs dates sont déjà complètes WWW.TYPHBARROW.NET.

PLUS DE SOUVENIRS PEOPLE: