Depuis quelques jours, Netflix a ajouté les 5 derniers épisodes de Las Chicas del Cable. Une fin sanglante qui divise les fans.

Des larmes, des larmes et encore des larmes. C’est probablement votre état depuis que vous avez visionné la fin de la série Netflix Las Chicas del Cable. Après avoir maté Orange is The New Black ou Elite, on pensait être assez fortes que pour gérer le visionnage de l’ultime saison de la série espagnole. Une grossière erreur… Après avoir dévalisé les stocks de mouchoirs en papier de tous les supermarchés du pays, on vous donne notre amer avis sur les derniers épisodes des Demoiselles du Téléphone.

Attention, cet article contient bien évidemment des spoils et est réservé à ceux et celles qui ont visionné la fin de la série (ou qui sont trop curieux pour attendre).

Avez-vous regardé Hollywood? Voici pourquoi vous devez mater cette série coup de coeur!

Un fin à la Game of Thrones

Tous les personnages féminins apparaissant dans le show depuis la première saison sont morts. Absolument tous. Une constatation glaçante qui s’apparente davantage à un show à la Game Of Thrones. Qui aurait pu croire que cette série évoquant le quotidien de la mystérieuse Lidia, une jeune espagnole débrouillarde téléphoniste le jour/voleuse la nuit, aurait pu aussi « mal » tourner? On a d’abord dû faire nos (terribles) adieux à Angeles avant de s’effondrer devant nos écrans en apprenant la disparition simultanée de Lidia, Marga, Carlotta et Oscar. Ajoutez à cela la mort de l’odieuse Doña Carmen dont le suicide (qui aurait réjouit n’importe quel fan lors des épisodes précédents) nous a finalement arraché quelques larmes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Las chicas del cable (@chicasdelcable) le

Même les personnages secondaires comme Elisa Cifuentes ou Julio n’ont pas survécu aux ultimes épisodes. Nous avons suivi leur combat pour la liberté, leurs histoires d’amour, la naissance de leurs enfants, nous imaginions déjà leur futur heureux et voilà, qu’à 1 minute de la fin, alors qu’on pensait qu’elles allaient réussir à fuir l’Espagne avec leurs proches, on nous arrache nos héroïnes en les exécutant comme de vulgaires criminelles. On ne pas pas se mentir, nos téléphonistes adorées méritaient mieux.

Des femmes toujours plus fortes

Après les larmes viennent la réflexion. Certes, Lidia et ses amies méritaient une fin heureuse… au même titre que des centaines de milliers de femmes qui se sont battues (ou se battent encore) pour leurs droits. Avec cette fin sanglante, Netflix nous plonge dans la dure réalité du combat des femmes pour leur liberté. Si, en tant que fan, on ne peut se faire à l’idée de la mort des téléphonistes, on ne peut s’empêcher de trouver cette fin puissante. L’ultime combat des protagonistes pour sauver leurs proches et garantir un avenir meilleur à leurs enfants. Un bel hommage à toutes ces femmes qui ont sacrifié leur vie pour faire bouger les choses.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Las chicas del cable (@chicasdelcable) le

Lidia, Marga, Carlotta et Oscar se sont toujours battues pour la liberté des femmes qu’elle soit sexuelle, financière ou professionnelle. Dans une société extrêmement patriarcale et conservatrice, ces héroïnes ont fait preuve d’un immense courage en plaçant la solidarité au sommet de leur priorité.

Toutes avaient une excellente raison de rester dans le train. Marga pour s’occuper de son nouveau né, Lidia pour voir grandir Eva ou Carlotta & Oscar pour adopter leur premier enfant, mais elles sont restées unies dans leur combat. Un message inspirant qui résonne encore plus aujourd’hui quand on voit les nombreuses luttes actuelles pour une société plus juste et plus libre pour tous. Une happy ending, aussi agréable soit elle à regarder, aurait été trop facile et aurait desservi la force et le courage de nos téléphonistes adorées. Bien que cette saison nous ait fait pleurer comme des bébés, on reconnaît que Netflix a frappé fort, nous faisant même oublier les improbables rebondissements des saisons 3 et 4. Adiós Las Chicas del Cable, nous sommes infiniment fières de vous!

+ d’articles série