Vous vous entendez mieux avec les personnes qui ont également lu la saga Harry Potter? Ce n’est peut-être pas une coïncidence…

Harry Potter mania

Il existe deux types de personnes dans ce monde. Les gens qui n’ont pas vu Harry Potter et ceux qui vénèrent la saga: chaque année, vers la période de Noël, ils effectuent leur “pèlerinage”: ils relisent tous les romans de la saga, sous un plaid avec un chocolat chaud et regardent à nouveau les films dont ils connaissent chaque réplique sur le bout des doigts. Vous faites partie de la deuxième catégorie? Vous êtes donc une personne formidable et plus tolérante (mais chuuuut ne le dites pas aux autres moldus, ils pourraient se vexer). C’est du moins le résultat d’une enquête très sérieuse menée par l’université de Modène et publiée dans The Journal of Applied Social Psychology.

Une plus grande ouverture d’esprit

Les chercheurs ont questionné des fans de la saga et des personnes (certainement très ennuyeuses) qui n’ont jamais lu les livres Harry Potter. Résultat? Les personnes qui ont lu la saga au moins une fois sont plus tolérantes et véhiculent moins de préjugés que les autres. ET TOC! La raison? La saga apprend à ses lecteurs à être plus ouverts, que ce soit envers les sorciers (malgré les rivalités entre les maisons) ou les créatures fantastiques décrites dans les livres. De plus, les trois héros ont des profils différents: Harry l’orphelin, Hermione et ses parents moldus ou encore Ron, issu d’une bonne famille mais plutôt pauvre. Ces héros originaux luttent ensemble contre Voldemort et son empire basé sur les discriminations envers les différentes familles de sorciers. Un bel exemple de tolérance dont s’inspirent sans nul doute les fans!

Ceci devrait surement vous intéresser