À chaque fois c’est la même chose: vous ratez votre permis à 1 ou 2 point(s). Et si l’obtenir du premier coup n’était pas un signe d’intelligence?

« Et toi, tu as ton permis? »: cette question vous donne des crampes et des sueurs froides et vous donne envie de cacher derrière le bar à chaque sortie entre amis? Vous faites donc partie des gens qui ont raté leur permis au moins une fois (si pas plus). Mais pas de panique, selon certaines études, rater son permis n’est pas synonyme de stupidité, bien au contraire!

Des apparences trompeuses

C’est un sujet parfois (très) sensible pour certains: le permis de conduire. Vous avez beau étudier, à chaque fois c’est la même chose, vous le ratez à une poignée de points. Résultat: vous passez pour le boulet du groupe et vos amis vous narguent avec leur précieux bout de papier. Mais qui a dit que les défauts ne pouvaient pas se transformer en qualités et les échecs en bonne nouvelle? On savait déjà que les bordéliques étaient plus créatifs et que les gens peu ponctuels étaient plus optimistes que la moyenne. Désormais on peut également dire que les gens qui ratent leur permis sont plus intelligents, ou du moins plus éduqués – c’est ce qu’annonce une société d’assurance britannique. Cette dernière a analysé les dossiers de plus de 1.500 personnes assurées. Elle a étudié différents critères et a comparé leur taux de réussite à l’examen pratique du permis de conduire, avec leur niveau d’étude supérieure.

Résultats…

D’après leurs statistiques, les personnes qui réussissent leur permis du premier coup ont un niveau d’étude moins élevé. Ainsi 60% des personnes qui n’ont pas obtenu leur bac ont dégoté leur permis au premier essai. Un chiffre nettement plus élevé que les diplômés. Ceux et celles qui ont des diplômes élevés de type master ou doctorat sont les plus lents à obtenir leur permis et doivent s’y reprendre à plusieurs reprises. Une différence qui peut s’expliquer par les priorités des étudiants: ces derniers auraient moins de temps à consacrer à l’étude du code de la route. Reste à souligner bien sûr que le lien entre niveau d’étude et intelligence n’est pas toujours évident.

Une intelligence différente

Autre information intéressante qui ressort de cette étude: les personnes douées en mathématiques et en science obtiendraient plus difficilement leur permis de conduire que les artistes et les littéraires. Les personnes créatives n’ont besoin, en moyenne, que d’1,9 essai pour dégoter le permis, contre 2,3 pour les matheux. En effet, la conduite serait une compétence plus instinctive et naturelle. Les scientifiques et autres mathématiciens ont tendance à « trop réfléchir » au volant. En analysant chaque question du code de la route, ils finissent par échouer par « excès de réflexion ». Intéressant!

Poursuivez votre lecture: