Selon une étude Comeos sur le commerce électronique en Belgique, 61% des Belges font des achats en ligne et 41% de ceux-ci le font dans le but d’économiser. Et c’est souvent le cas: faire son shopping en ligne permet de réaliser de précieuses économies, notamment grâce aux systèmes de cashback. Encore peu connus en Belgique, ils pourraient bien devenir votre nouveau meilleur allié shopping.

01

Le cashback, c’est quoi ?

« Cashback » est un terme anglais qui veut dire « remise en argent« , il vous permet de récupérer de l’argent sur ce que vous avez dépensé lors de votre shopping en ligne. Comme un programme de fidélité, si vous voulez!

Pour bénéficier de ces remises, rien de plus simple: au moment de payer, vous effectuez votre achat via la plateforme en ligne de votre choix. Grâce à cette étape intermédiaire, vous pourrez bénéficier d’un pourcentage du montant total payé. Il sera ensuite reversé sur votre compte, sur le site de cashback. Mais soyez patient: il vous faudra atteindre un certain montant avant de pouvoir transférer cet argent virtuel sur votre compte bancaire! Certains sites de cashback regorgent de codes promo, pratique quand on n’a pas le temps d’écumer le web à leur recherche nous-mêmes.

02

Mais comment ça fonctionne?

Rien de plus simple! Il suffit de vous inscrire sur un site de cashback et de sélectionner parmi leurs partenaires le site sur lequel vous voulez faire vos achats. Cliquez sur le lien que vous propose le site de cashback, vous serez redirigée vers le site qui vous intéresse. Dernière étape: l’attente ! Vous serez notifiée de l’enregistrement du cashback et son versement du cashback sur votre compte virtuel dès leur validation.

03

Quels sites de cashback choisir?

iGraal, Poulpeo, eBuyClub, Honey, … Ce n’est pas le choix qui manque! On a testé pour vous le site iGraal. Avec ses 3,5 millions de membres, iGraal est le premier site de cashback en France. On s’inscrit d’abord sur le site puis on installe une extension dans notre navigateur et voilà, le tour est joué! Depuis avril 2018, on a déjà récupéré 9,65€ (sans être une shoppeuse assidue).

04

Quels sont les inconvénients ?

Hé oui, tout n’est pas toujours rose! Si ces sites sont une mine d’or pour nos portefeuilles, ils n’ont pas que des avantages.

La validation et le versement de votre cashback n’est pas instantanée, plusieurs jours ou semaines peuvent s’écouler avant qu’il ne soit versé. Ne soyez donc pas surprise de ne pas voir votre solde augmenter à peine votre commande passée. Il faut souvent attendre d’avoir réceptionné votre colis et que le magasin ait été averti de sa bonne réception.

Sans oublier que, comme tout site ou extension, votre vie privée est passée au peigne fin à l’aide de cookies placés dans votre ordinateur. Bien qu’inoffensifs, ils permettent néanmoins de traquer toutes vos activités électroniques

Un autre frein réside dans la présence d’un montant minimum requis pour pouvoir verser ses remises sur notre compte bancaire personnel. Vous devrez souvent attendre d’avoir récolté plus de 20€ en cashback pour pouvoir réellement en profiter. Un montant qu’on n’atteint pas rapidement, sauf si achetez régulièrement et en grande quantité.

Enfin, le manque de constance dans le pourcentage des remises accordées est parfois très frustrant. Si vous le pouvez, laissez vos articles dans votre panier et surveillez l’évolution du cashback proposé. Il arrive qu’un article acheté avec un cashback de 2% passe à 5% après une semaine et vice versa.

Toujours est-il que le cashback reste une option simple et efficace pour récupérer un bon petit pactole sur tout ce que vous achetez. Et puis, admettons-le, ça nous aide aussi à moins culpabiliser d’avoir dévalisé ASOS une fois notre salaire reçu !

Pour + d’économies online: