Elle est présente tous les jours, planant comme une épée de Damoclès sur nos décisions et nos petits oublis: la culpabilité est une vraie plaie qui nous ronge et qu’il faut apprendre à contrôler.

Est-ce bien la peine de se mettre la pression à ce point? Si la culpabilité part d’un bon sentiment, elle prend bien souvent trop d’ampleur. Elle s’éveille lorsqu’on enfreint une règle, un principe ou une loi sociale afin d’entraîner un « besoin de réparer » utile à la vie en société. Le problème, c’est que nous sommes trop exigeantes envers nous-mêmes et que l’on se tient à trop de règles personnelles, qui ne font que s’accumuler.

DES SENSIBILITÉS DIFFÉRENTES

Nous ne réagissons pas toutes de la même manière face à la culpabilité: plus les personnes de notre entourage nous sont chères, plus nous aurons de chances d’éprouver de la culpabilité. Ce sentiment est donc également une preuve d’implication. Une qualité qui se retourne souvent contre nous

SOYEZ VOTRE AMIE

Soyez moins dure envers vous-même, ne vous reprochez pas ce que vous ne reprocheriez pas aux autres. Analysez la longue liste de tout ce que vous vous imposez tous les jours (être mince, être une bonne mère, une amoureuse idéale…) et prenez de la distance. Réalisez que vos défauts et imperfections font votre charme, et ne vous jetez pas si facilement la pierre!

CONFIANCE EN SOI: