Oubliez un instant Barcelone et Madrid. Élue Capitale Mondiale du Design 2022, cette ville portuaire située sur la côte sud-est de l’Espagne est la destination à voir cette année.

Et pas que pour les constructions de Santiago Calatrava, l’enfant du pays, dont les Belges connaissent le style (merci la gare de Liège!) : blanc, monumental et souvent inspiré d’animaux marins. Valence, c’est aussi une scène street art vivace, de petits bijoux design à découvrir au détour d’une pause gourmande ou d’une virée shopping et des musées gratuits à la programmation particulièrement riche. Marie Honnay, notre journaliste mode, y a passé 3 jours. Avant de réserver votre périple, découvrez vite ses meilleurs plans à Valence.

01

La Ciutat Vella, paradis des street artists

Si, comme moi, vous pouvez passer des heures à déambuler dans une ville à la découverte de fresques street art signées par les  artistes locaux et internationaux, la vieille ville de Valence est un passage obligé. Pas besoin de vous embarrasser d’un plan, la Ciutat Vellacompte tellement de fresques aux styles et inspirations différents qu’une simple balade dans les rues devrait suffire à vous en mettre plein la vue.

A découvrir aussi : l’incroyable installation du  CCCC (Centra del Carme Cultura Contemporania) qui expose le travail de plusieurs graffeurs et artistes. Centrée sur l’écologie, Emergency on Planet Earth est à voir jusqu’au 4 septembre prochain. Profitez de votre passage dans la vieille ville pour vous arrêter chez Colmado LaLola, le bar à tapas de Jesus, un passionné qui se fournit tous les jours au Mercat Central, un sublime marché couvert qu’on vous conseille de parcourir un matin, histoire de mieux comprendre pourquoi Valence – qui compte d’ailleurs plusieurs tables étoilées – peut se targuer d’être un haut-lieu de la gastronomie.

A l’heure du lunch, installez-vous, comme les locaux, dans cette cantine familiale, redécorée dans un esprit contemporain. Testez les croquettes, la tomate géante sourcée chez un maraicher local, les patatas bravas, les artichauts farcis ou encore le poulpe, absolument dingo. Si, face à la carte, vous ne savez pas quoi commander laissez faire le patron. Son amour des produits du terroir est totalement contagieux.

consorcimuseus.gva.es/centro-del-carmenlalolarestaurante.com

02

Des restos pour s’en mettre plein les yeux

A Valence, on mange divinement bien, mais si vous avez décidé, comme moi, d’axer votre exploration de la ville sur le design, notez que de nombreux restaurants combinent découverte gastronomique et « plaisir des yeux ». Notre coup de cœur, c’est Entrevins, une adresse dont le nom à consonance française ne doit pas vous rebuter, au contraire. Installé à Valence depuis 20 ans, le propriétaire, un natif de Toulouse,  élu meilleur sommelier d’Espagne et passionné de vins nature, mais aussi de grands crus (il est collectionneur), a créé un lieu sublime. Installé dans une grande bâtisse 19ème, il orchestre à la fois un bar à tapas situé au rez-de-chaussée et un restaurant plus chic, au premier. On a aimé le cadre contemporain ponctué de clins d’œil à l’histoire du bâtiment, mais aussi à l’artisanat local. Le menu dégustation est une succession de petites pépites comme le jardin de légumes servi en entrée, mais aussi de belles préparations, mix de terre et de mer. Sans oublier, bien entendu, les vins divins de la sélection. Pour découvrir d’autres adresses qui combinent gastronomie et décor inspirant, la design Map (consultable en ligne) est une mine d’or. Vous y trouverez, entre autres, Ostras Pedrin, un bar typique aux accents contemporains où vous mangerez des huîtres de différentes régions accompagnées d’un vin local ou encore Pelayo Gastro  Trinquet, une adresse à tester pour sa paella du midi et son décor arty inspiré de la tradition de la pelote valencienne.

entrevins.esmapadeldissenyvalencia.compelayogastrotrinquet.es

03

De l’art à tous les étages

Même si vous n’avez pas envie de vous enfermer dans un musée toute la journée, à Valence, l’art et le design sont partout. Y compris dans l’incroyable (et très instagrammable) Jardin Botanique de l’Université de Valence.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Marie Honnay (@mariehonnay)

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Au détour d’une allée (vous pourrez y passer une heure ou plus tant les variétés de plantes sont inspirantes), vous découvrez Life Wins!, une série d’illustrations colorées et funky de l’artiste Cachetejack. Pour rester dans ce même mood, poussez une pointe jusqu’à Bombas Gens, un centre d’art installé dans une ancienne usine de pompes hydrauliques restaurées et totalement ancrées dans le quartier qui l’abrite. Si les expositions de photographie et de peinture abstraites valent le déplacement, le concept même de cet espace multidisciplinaire (qui propose aussi un programme culturel à destination de la population précarisée du quartier) a de quoi titiller tous nos sens.  Je vous conseille de booker une visite guidée pour mieux saisir l’essence du lieu et avoir, luxe suprême, accès au sublime cellier du 15ème siècle . N’oubliez pas non plus de passer par l’incroyable jardin de style moderniste qui renferme une œuvre sublime et poétique de l’artiste Cristina Iglesias. Notez aussi que le restaurant du chef star Ricard Camarena (il possède 5 adresses à Valence, dont une située dans le marché central) est logé dans le même complexe.

jardibotanic.orgbombasgens.com

En pratique

Ryanair relie Charleroi à Valence en deux heures 10. De l’aéroport, vous pouvez rejoindre le centre-ville en moins de 15 minutes en taxi. Sur place, vous pouvez facilement parcourir la ville à pied, mais Valence est bien desservie par les transports en commun et vous pouvez aussi louer des vélos pour parcourir les jardins de la Turia, un parc public de plus de 100 hectares, véritable poumon de la ville.

visitvalencia.com

Envie de voyager?