Si vous n’êtes pas encore accro, ce n’est qu’une question de jours. Jonathan, Antoni, Bobby, Karamo et Tan: voilà les noms de nos 5 nouvelles idoles, et accessoirement les 5 géniaux mecs derrière le show Netflix Queer Eye, dont la deuxième saison vient tout juste de sortir. Préparez les mouchoirs!

01

Un show qui prône la tolérance

Avant toute chose, on vous dresse le pitch: Jonathan, Antoni, Bobby, Karamo et Tan sont 5 chroniqueurs gays possédant chacun leur expertise (food, déco, beauté…). Leur mission? Relooker de la tête aux pieds un anonyme, hétéro ou pas, dans le fin fond des Etats-Unis. Dis comme ça, c’est étrange. Mais c’est loin d’être tout! Si le « make-over » est le focus du show, on se rend vite compte, au fil des épisodes, que les Fab Five – leur petit surnom – font en réalité bien plus que de tailler la barbe et rhabiller le candidat du jour.

Redonner confiance, oser repousser ses limites, se sentir bien chez soi, se lancer dans un nouveau challenge: à chaque nouvel épisode son histoire, et son lot de petites victoires qui font tant de bien à voir. Mais si l’on ne devait retenir qu’une seule chose, c’est bien le message de tolérance que le programme met en avant. Du pro-Trump au père de famille nombreuse ultra-catholique, certaines candidats sont loin d’être, a priori, ouverts en matière d’homosexualité ou vis-à-vis de la communauté LGBT. Mais leur rencontre avec ces 5 personnalités si généreuses et décomplexées finit toujours par leur faire ouvrir les yeux pour laisser place à la tolérance. Queer Eye, +10!

02

Entre fous rires et grosses larmes

On vous le confirme: à chaque épisode, on rit autant que l’on pleure. D’abord parce que la production s’arrange forcément pour trouver des candidats aux parcours touchants ou atypiques, tels que cette mère de famille dont le fils, n’ayant pu assumer son homosexualité, a décidé de quitter sa petite ville de Géorgie pour rejoindre « la ville ». On retiendra également cette scène touchante, lors de la première saison, où Karamo (l’expert ‘lifestyle et confiance en soi’ afro-américain) évoque avec Corey, un policier ayant voté pour Donald Trump, sa peur des armes à feu et le mouvement Black Live Matters. Une discussion qui peut paraître anecdotique, mais qui aura, on l’espère, éveillé l’une ou l’autre conscience au passage. Heureusement, on rit donc aussi énormément avec ces personnages hauts en couleur et aux profils si différents – mais on ne vous spoilera pas plus!

03

Jonathan, Jonathan et… Jonathan

Il fallait qu’on garde le meilleur pour la fin. Jonathan, c’est LA mascotte de Queer Eye et certainement la raison n°1 qui nous fait binge-watcher tous les épisodes du programme. Jonathan Van Ness, de son vrai nom, c’est l’expert coiffure et beauté du show. Disons-le tout de suite: il a de plus beaux cheveux que toutes vos copines réunies. Avec son look de « Gay Jesus », comme il aime se surnommer, il prodigue ses meilleurs conseils beauté aux candidats à coups d’expressions devenues cultes, de « Yaaaaaaassss Queen » à « Do you believe? ». Au delà de son humour décapant, il arrive à chaque fois à créer un lien très fort avec les candidats, et les fait surtout sortir de leur zone de confort aussi facilement que Joséphine Ange Gardien range une chambre en désordre. La vraie Queen, c’est lui!

Vous n’avez pas encore craqué pour Queer Eye? Chanceuse, deux saisons vous attendent patiemment sur Netflix!

Plus de culture: