Cet hiver, le designer belge Charles Kaisin – celui qu’on n’arrête jamais, tellement il regorge d’idées et de projets – a signé la déco de Noël des Galeries Royales Saint-Hubert à Bruxelles. Une installation doublement magique qui nous donne envie d’explorer ce hotspot shopping de la capitale. Les Galeries Royales, c’est une destination culture et art de vivre qui voit passer chaque années 6 millions et demi de visiteurs : des touristes, mais aussi des Bruxellois en manque de shopping, les personnes qui officient dans les théâtres, le cinéma, les restos et les magasins (800 au total) et, bien-sûr, les veinards qui ont élu domicile dans l’une des plus anciennes galeries couvertes d’Europe. Car oui : on y habite aussi ! A moins d’un mois de Noël, on vous donne rendez-vous dans le « village » le plus charmant du cœur de Bruxelles.

01

Une pluie d’origamis

C’est donc au designer Charles Kaisin qu’on doit les deux installations magiques qui décorent la Galerie de la Reine et du Roi jusqu’à la fin du mois de février. Sous la verrière de la première, on retrouve les origamis multicolores réalisés par les citoyens belges pendant le premier confinement : 7 sphères qui rassemblent chacune entre 3.000 et 9.500 origamis en forme d’oiseau. Plus loin, dans la Galerie du Roi, les origamis signés Charles Kaisin, cette fois en papier doré, se fondent sur la couleur rose ambrée des murs. Une anamorphose délicieuse et poétique qui change des décos de Noël tradi.

02

Un shopping tellement belge

Difficile de citer toutes les enseignes présentes au cœur de ces sublimes galeries inaugurées en 1847. Le mieux est donc peut-être de lister quelques-uns de nos coups de cœurs belgo-belges : La Maison Dandoy et ses célébrissimes biscuits, bien-sûr, mais aussi le chocolatier Marcolini, la maroquinerie Delvaux qui, cette année encore, propose de jolis modèles de Noël en fourrure ou ornés de strass, la librairie Tropismes et ses beaux ouvrages thématiques, la Ganterie Italienne, témoin d’un artisanat sous le signe du luxe … On adore aussi Ligne, une boutique de déco orchestrée par un duo père/fille. Et pour rendre ce shopping encore plus spécial, certaines boutiques ont choisi de s’implanter ici en exclu.

03

Un max de culture

Si les origamis de Charles Kaisin justifient amplement de pousser une pointe jusqu’aux Galeries, les propositions culture de ce point de chute ultra central sont une invitation à jouer les prolongations. On aime se poser sur les banquettes du cinéma Galeries, mais on peut aussi réserver des places au Théâtre Royal des Galeries dont le plafond est décoré d’une immense peinture de Magritte. Fan d’art contemporain? L’Hôtel des Galeries consacre, depuis son ouverture, une place toute particulière à l’art sous toutes ses formes.  Et comme, on le sait, la culture, ça donne faim, on applaudit la réouverture prochaine de la Taverne du Passage, une institution sur le point de vivre une vraie renaissance.

Infos : grsh.be

+ DE BONNES ADRESSES BELGES: