Selon la célèbre thérapeute relationnelle Ester Perel, l’adultère n’est pas une affaire de sexe, mais de désir. Pas tant du désir qu’on peut ressentir pour une autre personne, mais du désir d’une autre version de soi-même. L’envie d’échapper au train-train quotidien et de vivre sa vie à toute vitesse et sans garde-fou. Dans le GAEL de juin, trois femmes nous ont raconté comment, d’un jour à l’autre, ce désir s’est transformé en situation d’adultère. Après le témoignage de Leslie, qui nous racontait comment elle est devenue “la femme qu’elle ne voulait jamais être”, en acceptant les avances d’un homme marié, Christel revient sur le moment où elle a compris que son mari la trompait.

Poursuivre votre lecture ?
Vous souhaitez poursuivre votre lecture et avoir un accès illimité à nos articles? Créez vite un compte et plongez dans l’univers Gael.be!
Crééz un compte gratuit en une minute et obtenez un accès illimité aux articles Gael.be

Après cette première phase de co- lère, j’ai commencé à culpabiliser. Ne lui avais-je pas accordé assez d’attention ? Avais-je laissé la distance et le manque d’intimité s’insinuer dans notre relation ? Mais pour ma part, j’étais toujours engagée à 100 %. J’étais heureuse avec lui et avec nos enfants. Contrairement à lui, notre vie de famille me comblait totalement. Quand j’ai découvert la vérité, il a promis de mettre fin à la relation et de choisir notre famille. Je voulais le croire, mais j’avais là encore l’intuition qu’il me mentait. Le jour où Arnaud m’a dit que son père était parti en pique-nique avec lui, sa copine et sa maman, j’ai eu l’impression que tout s’effondrait autour de moi. Je comprenais d’un coup qu’il continuait à me tromper avec cette femme. Mais qu’il ait été assez stupide pour impliquer notre fils de 5 ans dans le complot m’a complètement bloquée. Le soir même, j’ai posé ses valises sur le trottoir. Ma confiance avait été bafouée. Je refusais de me laisser humilier à nouveau. Je suis célibataire depuis trois ans maintenant. Ce n’est pas facile, mais je me réconforte en me disant qu’en tant que mère, j’envoie un signal fort à mes enfants, celui d’une femme qui assume ses choix et fait passer sa dignité avant le confort d’une vie rangée. »

DÉCOUVREZ NOTRE DOSSIER PSYCHO EN INTÉGRALITÉ DANS LE GAEL DE JUIN, DISPONIBLE EN LIBRAIRIE.

+ DE TÉMOIGNAGES: