Ils traversent les siècles sans jamais s’arrêter de nourrir débats et clichés: les mythes sur le sexe jouent pourtant encore un grand rôle dans notre vie quotidienne.

Sur le plan sexuel, beaucoup de choses admises comme vraies ne tiennent en réalité pas vraiment la route. Dès lors, parce qu’on n’a pas le temps de vivre dans le complexe et que la vie est trop courte pour ne pas en profiter pleinement, on passe en revue les sept plus grosses idées reçues sur le sexe qui influencent ou ont déjà pu influencer nos comportements au lit.

01

Plus la relation est longue, meilleure elle sera

Quantité n’est pas synonyme de qualité, au contraire! Eh oui, certaines relations sexuelles dureront quelques minutes à peine et seront une explosion de sensations alors qu’à l’inverse, des rapports longs et réguliers seront parfois insatisfaisants. En 2015, l’équipe du magazine GQ a d’ailleurs mené une enquête révélant que la durée moyenne d’un rapport devait être de 5,4 minutes pour qu’une femme atteigne l’orgasme.

02

Les personnes âgées ne sont plus sexuellement actives

Faux! C’est très poétique mais… le sexe ne connaît pas de limite d’âge. Ce n’est pas parce que papy ou mamy a quelques difficultés à marcher qu’il n’éprouve plus aucun désir sexuel, loin de là! À ce propos, une étude de 2007 a montré que 75% d’un panel de personnes âgés de 57 à 64 ans ont des rapports sexuels au moins une fois par mois. Carrément! Endurance, endurance, quand tu nous tiens…

03

Le plaisir s’estompe avec le temps

Que du contraire! Bien qu’au début de chaque relation ce soit la passion qui prime, on apprend de mieux en mieux à connaître le corps de notre partenaire au fil des mois et des années. Ce n’est donc pas parce que vous êtes un « vieux » couple que vous n’éprouverez plus de plaisir! Puis, qu’on se le dise… Avec le temps, on entreprend davantage de choses qu’au début d’une relation… Accessoires, audace, tout ça, tout ça…

04

Ne pas jouir en même temps signifie qu’il y a un manque de connexion

Jouir en même temps que son partenaire se révèle être une tâche bien complexe… Selon une étude de l’Ifop, une femme aurait en moyenne un orgasme lors d’un rapport sur deux, l’homme y ayant droit à coup sûr, ou presque. De plus, l’orgasme masculin arrive plus rapidement que celui d’une femme. C’est donc souvent un petit peu compliqué d’atteindre le nirvana simultanément. Evidemment, qui dit compliqué ne dit pas impossible, et cela ne remet surtout aucunement en question l’alchimie qu’il peut y avoir entre deux personnes. L’important: profiter du moment!

05

Le pic sexuel de la femme arrive plus tard que celui de l’homme

Par « pic sexuel », entendons l’âge auquel nous atteignons le point culminant de l’épanouissement sexuel. Les hommes connaitraient ce pic vers 30 ans seulement mais en revanche, rien n’indique que celui des femmes arrive plus tard. Dire que les vies sexuelles des hommes et des femmes ne sont pas du tout synchrones est donc faux, faux, faux, archi-faux!

06

Trouver le point G est synonyme d’orgasme assuré

Aaaah ce fameux point G, toute une affaire, hein? Mais saviez-vous qu’il constitue peut-être bien un mythe à lui seul? Une étude réalisée par des chercheurs de l’université Tor Vergata à Rome montre qu’il s’agirait plutôt d’une zone appelée « complexe CUV ». Ce dernier serait situé sur la partie haute du vagin et celle-ci reliée au clitoris, serait celle qui mènerait à l’orgasme. Puis bon, il n’y a pas que l’orgasme vaginal dans la vie…

07

Les femmes n’aiment pas le porno

Il serait bien naïf de croire que les femmes n’aiment pas regarder de films pornographiques. Selon une enquête menée par la version US de Marie Claire dont le lectorat est composé à 91% de femmes, 31% des répondants affirment regarder au moins une fois par semaine un porno. Héhé, les femmes aussi aiment se faire en plaisir en solo

Sur le même thème