Diminuer sa consommation de viande nécessite de compenser avec d’autres aliments riches en protéines. Voici 4 alternatives végétales qui battent les œufs haut la main!

In-dis-pen-sables!

Les protéines sont très importantes pour la santé. En effet, selon les nutritionnistes, elles devraient même constituer 10% de nos apports journaliers. Favorisant la satiété, elles sont indispensables dans les régimes et elles constituent un régénérateur de muscles puissant après un effort physique. Enlever les protéines de nos menus est donc inimaginable – pas toujours facile de trouver les bons compléments pour les adeptes du végétalisme ou du véganisme. Voici donc 4 aliments végétaux dont le taux de protéines dépasse celui des oeufs qui, pour rappel, est de 13%.

1. Spiruline séchée

Cette algue miracle contient plus de 60% de protéines de qualité (grâce aux acides aminés qu’elle contient). En plus de son taux important de protéines, elle interagit avec le système immunitaire de sorte qu’elle contribue à son renforcement. Cette poudre verte magique aide également à ralentir le vieillissement de la peau grâce à ses vertus antioxydantes et l’acide gamma-linolétique qui apporte souplesse à la peau.

2. Graines de soja

Avec sa teneur en protéines de 40g par 100g, les graines de soja font partie des légumineuses les plus riches en protéines. Egalement très riches en fibres, elles sont facilement digérées par le corps. Les graines de soja sont, comme les pois chiches, facilement intégrées dans les salades ou en remplacement de n’importe quelle viande.

3. Graines de courge

Composées de plus de 30% de protéines, les graines de courge battent largement les apports des oeufs, et constituent également une vraie arme contre le mauvais cholestérol. Ce sont également de grandes sources d’oligo-éléments, de minéraux, d’antioxydants et de fibres. Un vrai délice dans le bol de muesli du petit-déj’!

4. Cacahuètes

Les cacahuètes contiennent 22g de protéines par 100g et constituent un choix santé riche en fibres et vitamines. Une étude espagnole menée en 2010 a révélé que les gens qui en mangent régulièrement sont moins sujets à la coronaropathie (une maladie qui entraîne le blocage des artères), au mauvais cholestérol et à l’hypertension. Choisissez-les non-salées, pour ne pas annuler tous leurs bons effets!

À vos assiettes: