Ce 1er décembre, c’est la journée mondiale de la lutte contre le sida. Si la maladie est connue de tous, beaucoup de rumeurs circulent malheureusement encore sur le sujet. Pour démêler le vrai du faux, voici 6 informations utiles à connaître.

01

VIH et sida

Vous vous demandez peut-être pourquoi on parle parfois de VIH et parfois de sida. C’est simple: comme l’explique la Plate-forme Prévention Sida, quand on parle d’une « personne seropositive », cela signifie que le VIH (virus de l’mmunodéficience humaine) est entré dans son corps et se multiplie, mais l’organisme se défend avec des anticorps. La personne est infectée, mais pas malade. En revanche, on parlera d’un « malade de sida » pour évoquer une personne séropositive dont le système immunitaire est fortement affaibli, et qui dès lors est atteinte par des maladies opportunistes. La personne est malade. (plus de précisions ici).

02

Le sexe oral représente-t-il un risque?

On pense souvent que le sexe oral ne représente aucun danger, mais c’est faux. Même si les chances sont plus minces, il est possible de transmettre la maladie de cette manière. Seul le préservatif vous protégera à 100%. La maladie se transmet donc via le sang, le liquide séminal, le sperme, les sécrétions vaginales ou encore lait maternel. Sachez également qu’une personne atteinte du VIH sera la plus « contagieuse » lors de la période de primo-infection, soit entre 2 et 8 semaines après la contamination.

03

Existe-t-il un traitement?

À l’heure actuelle, il n’existe aucun traitement ou vaccin pouvant éviter ou guérir la maladie. Cependant, il existe des médicament permettant de bloquer l’évolution du virus vers le stade SIDA. Très souvent, les personnes non-traitées développent d’autres maladies car leur système est affaibli, ces traitements permettent de limiter l’apparition d’autres infections. Notez également qu’il existe un traitement à prendre en urgence dans les 72h après avoir couru un risque. Le traitement post-exposition VIH est lourd et doit être pris le plus rapidement possible après un risque avéré. Il faut se rendre aux urgences ou dans un centre spécialisé. Plus d’info ici!

04

Quand faut-il se faire dépister?

Vous pouvez vous faire dépister de deux manières: via une prise de sang (dans ce cas rendez-vous dans un centre spécialisé ou chez votre médecin 6 semaines après votre dernier rapport non-protégé) ou via un test-rapide (que vous pouvez effectuer dans un centre spécialisé).

05

Peut-on se dépister soi-même?

Oui, il existe des auto-tests disponibles dans les pharmacies ou sur certains sites spécialisés (Newpharma…). Pour effectuer cet auto-test, vous devez suivre à la lettre les instructions indiquées. Vous devrez vous piquer le doigt et prélever une goûte de sang à l’aide d’une pipette spéciale qui analysera ensuite la présence du virus VIH dans votre sang. Ce test se réalise 3 mois après une prise de risque, pour un résultat plus rapide effectuez une prise de sang chez votre médecin généraliste.

06

Quels sont les premiers symptômes?

Les symptômes débarquent entre 2 à 8 semaines après la contamination au virus VIH. Ils ressemblent particulièrement à ceux de la grippe. Fatigue, perte d’appétit, ganglions gonflés, fièvre, douleurs musculaires ou encore éruptions cutanées. Ensuite ses symptômes disparaissent pendant des mois voire des années. La maladie réapparaît ensuite lorsque le sida se déclare.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur les sites Aide Info Sida ou Dépistage.be 

Ceci devrait vous intéresser