Réactions cutanées, éternuements, détresse respiratoire… Les allergies se manifestent plus
ou moins violemment, mais ont en commun de modifier la vie de ceux qui en souffrent. Le témoignage de Lin, 38 ans allergique au parfum et aux cosmétiques. Photo: Diego Franssens.

Le témoignage de Lin

« Quand j’étais petite, lors d’un tour en bicyclette avec mon père, mon pied s’est coincé dans la roue avant. À l’hôpital, les médecins m’ont traitée avec de l’iso-Betadine. Mais ce traitement a aggravé la situation. Des cloques sont apparues sur mon pied, j’en ai conservé des cicatrices. J’avais fait une réaction à l’iso-Betadine. En vieillissant, j’ai découvert que je faisais une réaction allergique à toutes sortes de médicaments.
Un autre jour, j’ai eu une petite ampoule sur le pied. Quelques heures plus tard, mon pied était recouvert de cloques. On aurait dit que j’avais été brûlée. Je me suis rendue aux urgences, je suis restée à l’hôpital pendant trois semaines. Après examens, il s’est avéré que j’étais allergique à trois substances présentes dans toutes les formules de cosmétiques et de crèmes. Les éruptions cutanées, les démangeaisons et les cloques faisaient partie de mon quotidien.

« Certains produits ne suscitaient aucune réaction, d’autres, comme de simples crèmes de jour, provoquaient l’apparition de cloques sur tout le visage. »

Adolescente, j’aimais essayer des cosmétiques, mais ça finissait souvent mal. Certains produits ne suscitaient aucune réaction, d’autres, comme de simples crèmes de jour, provoquaient l’apparition de cloques sur tout le visage. Sur le marché des cosmétiques, il existe beaucoup de produits dits 100 % naturels qui contiennent en réalité des substances synthétiques… Mes allergies évoluent aussi au fil des années. Je ne suis, par exemple, plus allergique à certains produits qui déclenchaient autrefois de sévères réactions. Je suis aussi allergique au parfum. En fait, je suis une allergie vivante. Si j’applique un crayon pour les yeux, il y a de fortes chances pour que cela se termine en infection oculaire.

Le miracle des cosmétiques ayurvédiques

Heureusement, j’ai trouvé une solution en Inde. Je suis indienne et je retourne presque chaque année dans mon pays d’origine. Au cours de ces voyages, j’ai découvert les produits ayurvédiques, des produits naturels qui ne contiennent pas d’additifs. L’ayurvéda est une médecine traditionnelle indienne, basée sur les plantes et les minéraux. J’ai enfin trouvé des produits adaptés à ma peau ! Je n’ai jamais été une grande fan de l’industrie pharmaceutique et mon expérience de la médecine ayurvédique a fini de me convaincre. Aujourd’hui, je ne mise plus que sur des produits naturels.

« Je suis intolérante au lactose, mais quand je suis en Inde, c’est beaucoup moins flagrant. »

Il y a aussi ce qui concerne la nourriture. Je suis intolérante au lactose, mais quand je suis en Inde, c’est beaucoup moins flagrant. Dans ce pays, on consomme beaucoup de lait pur. Quand je me rends en Inde, je mange plus sainement et je consomme moins de viande. Si autant de personnes souffrent d’allergies ou d’intolérances alimentaires, je pense que c’est parce que notre nourriture est trop manipulée. Malheureusement, nous ne pouvons pas tous nos permettre de cultiver nos fruits et légumes ou de faire notre fromage nous-même. Je ne suis pas du tout une extrémiste qui ne consomme que des produits naturels, mais je pense qu’il est important que les gens n’aient pas recours à n’importe quel traitement pour supprimer une allergie. Si vous en avez l’occasion, prenez le temps de découvrir ce que votre corps peut tolérer ou non. Cela permet d’aller plus loin et de mieux se connaître. »

+ de témoignages santé: