Chaque Noël en famille se termine par des chamailleries ? Eh non, les êtres humains d’une même fratrie ne sont pas égaux en matière de droits Noëliques.

Qu’on se le dise: même si nos parents prétendent nous aimer tous autant les uns que les autres, ils ont toujours une petite préférence et elle se constate très souvent lors de la distribution de cadeaux de Noël.

And the winner is…

“Et un cadeau pour Benjamin. Un autre pour Benjamin. OH et encore un autre pour Benjamin”: vos Noël se suivent et se ressemblent. Chaque année, vous avez l’impression de rester sur le carreau pendant que vos frères et soeurs déballent leur myriade de cadeaux. Votre sentiment n’est pas qu’une impression. Selon une étude diffusée par Flair et Cosmopolitan, le dernier enfant de la famille est souvent le plus gâté. Bien entendu qui dit gagnant, dit aussi grand perdant. Si c’est le cadet de la famille qui reçoit le plus de cadeaux sous le sapin, qui est le membre de la famille le moins chouchouté? Aucune surprise de ce côté-là, il s’agit de l’enfant du milieu en ce qui concerne les familles de trois enfants.

Affaire de famille: