Dans quelle mesure les Belges sont-ils épanouis au lit? Plutôt coincés, extravertis ou dévergondés: voilà les habitudes des Belges décryptées par Audrey Van Ham de la marque érotique Christine Le Duc.

Pas envie de tomber dans une routine au lit? Nos conseils pour une vie sexuelle épanouie et une libido reboostée!

La marque spécialisée en lingerie érotique, Christine Le Duc, compte 21 magasins aux Pays-Bas. L’enseigne s’attaque désormais au marché belge avec une boutique en ligne disponible dans notre pays. Pour marquer le coup, l’enseigne a décidé de mener une enquête sur la vie sexuelle des Belges en collaboration avec l’institut Ivox.

Les Belges, de mauvais amants?

Verdict? Malheureusement, plus d’un Belge sur 4 n’est pas satisfait de sa vie sexuelle. Pire encore, seuls deux belges sexuellement actifs sur 10 se disent vraiment satisfaits de leurs ébats. La raison la plus surprenante? 3 Belges sur 10 semblent trouver leur partenaire peu attirants, ce qui expliquerait leur frustration au lit.

 72% des hommes aimeraient faire l’amour plusieurs fois par semaine, contre 58% des femmes.

Le plus grand problème des Belges serait le nombre de rapports sexuels qu’ils comptent sur une année. Seuls 4 Belges sur 10 sont satisfaits du nombre de fois où ils font l’amour. Plus de 6 Belges sexuellement actifs sur 10 aimeraient avoir des relations sexuelles tous les jours, alors que seulement 3 Belges sur 10 le font aussi souvent… Les analystes constatent également qu’il existe une grande différence entre les sexes: les hommes (34%) sont beaucoup moins satisfaits de leurs ébats que les femmes (50%). 72% des hommes aimeraient faire l’amour plusieurs fois par semaine, contre 58% des femmes. Cependant, faire souvent l’amour ne garantit pas d’être épanoui – selon la sexologue Goedele Liekens: « L’important est que les deux partenaires soient sur la même longueur d’onde. Le problème réside souvent dans le manque de communication avec le partenaire, et en particulier dans la prise d’initiative  »

Plus confiants sous les draps

Autre conclusion de la recherche: la moitié des Belges sexuellement actifs indiquent qu’ils auraient plus de relations sexuelles s’ils avaient plus confiance en eux. Par exemple, 1 Belge sexuellement actif sur 4 indique qu’il n’a pas suffisamment confiance en lui au lit. Ce problème est plus fréquent chez les femmes (30%) que chez les hommes (22%).

Il existe un lien frappant entre insatisfaction sexuelle et manque de confiance en soi au lit. Ce manque de confiance nuit à la personne mais aussi à son partenaire. Parmi les Belges insatisfaits de leur vie sexuelle, 44% estiment que leur partenaire manque de confiance en lui. « Rien n’est moins attirant que le manque de confiance en soi au lit. Vous n’avez absolument pas besoin d’un corps parfait pour être sexy. Il est beaucoup plus important que vous vous sentiez bien et que vous preniez soin de vous », assure la sexologue.

La communication, c’est la clé

Une majorité de Belges sexuellement actifs reconnaissent qu’ils n’évoquent pas souvent leurs désirs sexuels avec leur partenaire. 4 répondants sur 10 indiquent qu’ils n’osent pas en parler avec leur compagnon. Autre constatation: pus la relation dure longtemps, moins ils parlent de leurs désirs. Pourtant, communiquer serait la clé pour une vie sexuelle épanouie. Les répondants qui parlent avec leurs partenaires de leurs désirs sur le plan sexuel sont plus satisfaits de leurs ébats. 62% des Belges qui communiquent à ce sujet avec leur partenaire sont, dans une certaine mesure, satisfaits de leur vie sexuelle.

Pour une vie sexuelle épanouie: