C’est une situation gênante que tous les couples ont déjà vécue, la fameuse panne. Comment réagir? Quelles sont les phrases à éviter? On vous dit tout!

Alors que votre libido était à son apogée, que l’ambiance était incroyablement caliente, elle est venue tout chambouler: on parle bien sûr de la fameuse panne. Attention, pas de sexisme, même si on parle souvent des problèmes masculins, les femmes souffrent elles aussi de pannes sexuelles. Mais malgré sa fréquence, les partenaires, même très complices, ne savent pas comment réagir. En rire? Changer de sujet ou en parler sérieusement? Comment réagir quand la panne vient semer le trouble dans votre couple?

Une panne n’est pas un manque de désir

Tout d’abord, retirez-vous de la tête l’idée que la panne est synonyme de manque de désir. Lorsque l’on souffre de panne sexuelle (ou lorsque notre partenaire connait un moment « off »), on a tendance à croire que c’est parce que nous n’avons pas envie de notre partenaire. Mais rien n’est plus faux! La personne a envie de faire l’amour à son compagnon/sa compagne, mais son corps ne suit simplement pas. Ce n’est donc pas une simple question de libido, il existe un tas d’autres facteurs qui influencent notre vie sexuelle!

  • Problèmes d’érection: lorsqu’un homme souffre de problèmes d’érection, cela peut être lié à sa consommation d’alcool, à de la fatigue, à la prise de certains médicaments ou encore du stress. L’homme se met aussi parfois trop de pression: il se dit qu’il doit être performant et cette pression l’obsède au point de le bloquer.
  • Sécheresse vaginale: les femmes peuvent elles aussi connaître des « pannes sexuelles » qui se manifestent sous la forme de problèmes de lubrification. Les facteurs qui influencent leur vie sexuelle sont similaires aux hommes: stress, fatigue, alcool et pression influencent grandement leurs performances. À ne pas confondre avec la vaginisme.

Comment réagir?

Mon/ma partenaire a une panne: Il est essentiel de ne pas dramatiser la situation. Cela arrive et cela arrivera encore. Evitez les interrogations du style « Tu ne me désires plus » ainsi que les taquineries de l’ordre du « Alors, on n’arrive pas à mettre Paul au garde à vous »? NON, NON, NON! Votre partenaire doit déjà avoir pas mal de pression sur les épaules: dédramatisez sans vous moquer et dites lui que ce n’est que partie remise. Faites lui des papouilles ou lancez un film pour détendre l’atmosphère. Si la situation se reproduit trop souvent, n’hésitez pas à aborder le sujet à un autre moment, quand la tension sera redescendue. Peut-être est-il stressé ou peut-être n’apprécie-t-il pas quelque chose lors des préliminaires. Si cela ne va toujours pas, consultez un sexologue.

J’ai une panne: ça ne sert à rien de vous poser mille et une questions. Ne vous prenez pas la tête et dédramatisez, cela arrive. Ne vous confondez pas en excuses, cela ne fera que rendre la situation plus gênante. Ne forcez surtout pas, le manque de lubrification peut provoquer des douleurs ainsi que des irritations (chez vous mais aussi chez votre partenaire). En plus des douleurs physiques, vous risquez de renforcer cette panne, en effet vous risquez d’être plus crispée la prochaine fois. Rassurez votre partenaire sur vos sentiments: oui vous l’aimez, oui vous le désirez mais il existe une série de facteurs qui jouent sur votre vie sexuelle… et dites vous que la prochaine fois, ce sera la bonne!

SUR LE MÊME SUJET: