Un souci au boulot, une rupture amoureuse ou des problèmes familiaux: qui ne s’est jamais réconforté dans la nourriture? Zoom sur la « faim émotionnelle » et ses conséquences.

C’est quoi?

Stressée, triste, énervée, esseulée ou en colère: on a souvent l’habitude de dissimuler ses mauvaises émotions dans un excellent plat de spaghetti carbo, un énorme paquet de M&Ms ou autres aliments bien gras. Afin de combler un vide, d’apaiser les sentiments négatifs ou d’oublier des moments bouleversants, on se réfugie dans la nourriture grasse ou « enfantine ». Si ce comportement est normal (qui n’a jamais sorti le pot de glace pour se consoler d’une rupture devant Grease ou un bon paquet de frites après une désillusions au boulot?), combler la moindre angoisse ou le moindre chagrin avec de la nourriture est une très mauvaise habitude. Si, sur le moment même, ce craquage peut être réconfortant, vous pouvez ensuite ressentir un puissant moment de honte ou de culpabilité qui vous poussera à… manger à nouveau, bref un véritable cercle vicieux!

Dois-je m’inquiéter?

Comment savoir si votre faim est normale et que vous ne laissez pas votre faim émotionnelle dicter votre vie? Plusieurs signes doivent attirer votre attention!

  1. Votre faim semble hors de contrôle: peu importe ce que vous mangez, vous avez toujours faim et vous mangez de plus grosse quantité que d’habitude.
  2. Vous mangez jusqu’à en être malade.
  3. Vous cachez tout ce que vous mangez à vos proches.
  4. La nourriture devient une véritable obsession.
  5. Vous ne mangez pas parce que vous avez faim.

Comment la contrôler?

  • Tout d’abord, vous devez cerner votre émotion et la comprendre. Mangez-vous car vous vous sentez seule, en colère ou plutôt car vous souffrez d’anxiété? Quel est le facteur déclencheur, qu’est ce qui vous a poussé à manger? C’est une étape essentielle afin de ne pas replonger.
  • Remplacez ensuite votre « gavage compulsif » par une autre habitude. Pour vaincre la solitude, appelez une personne de votre entourage quand vous sentez la crise arriver. Pour gérer le stress ou vaincre l’ennui, changez vous les idées en promenant votre chien, en écoutant votre album préféré, en faisant du sport ou encore du lèche-vitrine (mais attention au portefeuille).
  • Faites également attention aux courses. Vous savez que vous avez la mauvaise habitude de manger un paquet de biscuits entier lorsque vous êtes stressée? Alors évitez d’en avoir dans vos armoires! Faites vos course de manière intelligente (voici quelques astuces efficaces pour vous aider) et trouvez une alternative plus saine à vos craquages. Au lieu d’un brownie ultra calorique, optez pour cette délicieuse recette de cheesecake allégé. Remplacez les biscuits remplis de beurre par une tablette de chocolat noir intense et switchez la glace contre un joli ravier de fraises. Vous serez satisfaite car vous dégusterez des aliments que vous adorez et votre ligne n’en sera pas trop perturbée, évitant ainsi la crise de culpabilité.
  • Touchez-en un mot à votre entourage et demandez leur un coup de main.

À LIRE AUSSI: