C’est la légende qui le dit: la nuit précédant la mort de César, sa femme Livia avait « rêvé » qu’il mourrait. Rêver de la mort d’un proche est-il de mauvais augure?

Vous vous réveillez chaque nuit, à la même heure? On vous explique pourquoi!

Qui ne s’est jamais réveillé en sursaut car il venait de faire un terrible cauchemar où il/elle perdait une personne chère (un événement presque aussi traumatisant que la paralysie du sommeil)? Difficile de se rendormir après un tel rêve… Pourquoi cette personne? Est-elle en danger? Est-ce un rêve prémonitoire?

Une interprétation pas si négative

Rassurez-vous: ce n’est pas parce que vous en avez rêvé que cela va nécessairement se produire! Sachez que, à l’instar du cauchemar où l’on perd ses dents, rêver de la disparition de quelqu’un a une interprétation bien particulière. Ce rêve marque le changement. Selon Carl Jung, le célèbre psychanalyste, cela arrive fréquemment lorsque vous êtes dans une phase de transition et cela symbolise le renouveau. Vous faites le deuil d’une éventuelle relation amoureuse ou vous vous dirigez vers un tout nouveau mode de vie. Votre corps traduit ce changement en rêve. S’il s’agissait d’une mort très violente, cela signifie que vous vous apprêtez à subir un changement de vie radical. Rassurant, non?

Selon d’autres psychanalystes, ce type de cauchemar peut également marquer une déception ou peut être un avertissement: vous vous sentez coupable et n’êtes âs sereine à propos d’une décision prise récemment.

Mais, au fait, pourquoi rêvons-nous de la mort d’un proche plutôt que de la nôtre? Car notre cerveau éprouve des difficultés à imaginer sa propre disparition…

Ceci devrait vous intéresser: