Grumpy Cat, Bourriquet, Droopy: vos amis ne cessent de vous attribuer des surnoms de personnages au comportement plaintif? Voici comment devenir plus positive!

Le lundi, vous râlez car vous devez aller travailler. Le vendredi, vous êtes grognon car vous êtes trop fatiguée pour sortir. Le dimanche, vous ronchonnez car… vous n’avez rien fait du week-end. Bref, vous êtes la grincheuse de la famille et vous êtes en permanence dans un nuage de pensées négatives. Mais, pas de panique, cela se soigne!

Lister le positif

Selon les chercheurs, les gens qui se réjouissent facilement et qui voient le verre à moitié plein ont plus de chance d’être heureux. Bouchons, coups de fil ennuyeux, disputes avec chéri: on a malheureusement souvent tendance à nous focaliser sur le négatif en oubliant tous les bons moments de la journée. Certains comparent la pensée positive à un muscle: si vous ne l’exercez jamais, elle ne pourra pas se développer! Pour retrouver un état d’esprit plus optimiste, essayez de vous focaliser sur les petits bonheurs qui font votre quotidien. Noter chaque jour trois bonnes choses qui vous sont arrivées permet de retrouver son enthousiasme. Ecrire chaque matin nos pensées négatives et les mettre à la poubelle pour nous en délester est aussi une excellente option.

Apprendre à lâcher prise

« Il n’aurait jamais dû faire ça », « pourquoi ai-je fait cette erreur? »: vous ruminez constamment le passé au point de vous en rendre malade, et ce même des années après les faits? Impossible d’être positive quand on pense sans cesse aux erreurs du passé. Apprenez à lâcher prise (en lisant ici notre article complet destiné à ce sujet). Votre cerveau ne cesse de penser à des souvenirs négatifs? On ne vous dit pas de les zapper au profit de pensées positives (pas besoin de fuir vos responsabilités ou de devenir aussi naïve qu’une princesse Disney), mais transformez-les en pensées constructives. Si vous regrettez une décision, dites-vous que vous avez effectué ce choix en fonction de votre situation du moment.

Fuir les gens toxiques

C’est connu: les pensées négatives sont contagieuses. Une collègue vient chez vous que pour se plaindre? Une amie vous parle uniquement pour critiquer son chéri? Coupez court à leurs plaintes constantes, fuyez ces gens toxiques qui ne font que se plaindre, vous remarquerez très rapidement les résultats sur votre cerveau!

Devenir plus égoïste

Comme dit ci-dessus, les pensées négatives sont contagieuses. Parfois, on perd notre optimisme car on a tendance à vouloir écouter et résoudre tous les problèmes des autres. Telle une éponge, on absorbe tous les malheurs du monde. Apprenez à être parfois plus égoïste. Osez dire stop et offrez-vous des moments rien que pour vous. Non, vous n’êtes pas le psy de la famille et le futur de la planète entière ne se repose pas sur vos épaules.

Bien dans ses baskets