C’est (bientôt) le retour dans les amphis! Pour vous, c’est la première fois? Pas de panique! Voici tous nos conseils pour une rentrée universitaire au topPar Mathilde Warnier.

Rentrée universitaire: c’est impressionnant!

Et c’est normal! Des centaines d’inconnus, des nouveaux bâtiments, des nouveaux professeurs, une méthode d’enseignement totalement différente, une organisation à attraper,… On peut se sentir un peu débordée! Allez, on respire un bon coup et on fait le tour des conseils pour passer ce cap sereinement.

01

On repère!

Pour ne pas angoisser le premier jour, on peut participer aux cours préparatoires (si ils existent dans votre fac). Ceux-ci permettent vraiment de lancer la vie étudiante à tous niveaux! On y rencontre déjà des nouvelles personnes qui, peut-être, seront nos futurs compagnons de fous rires… Le cas échéant, on peut se rendre soi-même préalablement sur notre futur lieu d’enseignement! Se familiariser avec les lieux permet déjà de se sentir plus à l’aise le jour J. On trouve la bibliothèque, le cercle étudiant, le secrétariat,… En plus, de cette manière, on peut aider ceux qui sont perdus le premier jour et… se faire un(e) ami(e)! Si ce n’est pas merveilleux.

02

On lie des amitiés!

Tous les anciens universitaires le savent: les amis, c’est la clé du bonheur (et de la réussite, parfois) lors des études supérieures! Parce que l’université, c’est de l’étude, c’est vrai, mais c’est aussi des sorties et des verres en terrasse. Ben oui, il faut bien s’occuper entre deux cours… Pour ça, on rejoint des groupes Facebook existants, on se joint aux activités organisées et… on essaie de sociabiliser un minimum.

03

On s’organise!

Trève de rigolade! Les verres, c’est bien. Mais n’oublions pas d’être (un peu) sérieux! Le décalage avec l’école secondaire peut se révéler important. Fini d’être maternée par les professeurs! Il va falloir mettre en place un planning de travail robuste. Surtout, on ne se laisse pas déborder. La matière va vite prendre de l’ampleur et ce n’est pas au moment du blocus qu’il faut réaliser qu’on n’a pas commencé

Psssst: lisez déjà nos conseils pour vaincre le blocus!

04

On assiste aux cours!

La présence n’étant généralement pas obligatoire à l’université (travaux pratiques exceptés), la tentation est grande de ne pas se déplacer de son lit à l’amphithéâtre… Et pourtant! Assister au cours, c’est prendre des notes qu’on est sûre de comprendre (c’est préférable), complètes, mais c’est aussi entendre une première fois le contenu du cours avant de l’étudier. En plus, en cas d’examen oral, c’est quand même un avantage que le prof… vous ait déjà vu.

05

On demande de l’aide!

Si le besoin s’en fait ressentir, on ne se dit pas « Je verrai ça plus tard »! On se penche directement sur le problème rencontré. On n’hésite pas à faire appel aux anciens (ils ont les bons tuyaux) pour une question sur le déroulement d’un examen, directement aux professeurs, ou à un service d’orientation si on se demande ce qu’on fait là

En période d’examens, si on a un chouette groupe d’amis, on se répartit les cours où une synthèse semblerait utile, et on échange!

C’est la rentrée!