Pas toujours facile d’arriver à lâcher prise dans son couple; et quand la jalousie devient maladive, la relation peut en prendre un sérieux coup. Nos conseils pour apprendre à laisser sa possessivité de côté.

Simple méfiance ou jalousie maladive?

Avant toute chose, il est essentiel de faire le point sur votre propre comportement. Vous n’aimez pas qu’une fille regarde votre homme en rue avec un peu trop d’insistance? C’est une réaction naturelle. Vous vous surprenez à fouiller dans le téléphone de votre moitié pour analyser ses messages en douce? C’est plus problématique, et votre méfiance pourrait bien mettre votre couple à l’épreuve si vous n’arrangez pas les choses.

Cibler le problème

Essayez de cibler la raison de votre attitude à son égard: vous n’avez pas assez confiance en lui? Il vous a déjà trompée? Vous vous sentez dépendante? Vous êtes tellement attachée que vous voulez à tout prix le garder pour vous? Plus vous comprendrez l’origine de votre jalousie, au plus vite vous la soignerez.

Vouloir changer sa moitié? C’est souvent une mauvaise idée: lisez pourquoi ici.

Son ex? c’est du p-a-s-s-é!

C’est sans doute la forme de jalousie la plus courante au sein d’un couple: la fameuse ex. Celle dont on entend vaguement parler mais qu’on n’a jamais rencontré – une sorte de figure abstraite dont on se méfie comme de la peste. Le problème? Votre méfiance relève souvent plus de la paranoïa que d’une réelle menace!

S’acharner à longueur de journée sur ses relations précédentes, c’est vivre dans le passé: comprenez que s’il n’est plus avec elle mais bien avec vous, c’est que vous avez surpassé ses attentes et que vous comblez ses désirs. En donnant tant d’importance à vos “ennemies” virtuelles, vous risquez de mettre en péril l’essentiel: votre couple.

Vous n’avez pas encore trouvé LE bon? Lisez nos conseils pour enfin rencontrer le bon partenaire!

Jalousie excessive: quelques conseils

  • Laissez du temps au temps: dans une relation naissante, il est normal de ne pas arriver tout de suite à faire confiance. Plus vous partagerez avec l’autre, plus vous lâcherez prise.
  • Pensez à l’image que vous renvoyez: votre partenaire a-t-il envie de partager la vie de quelqu’un de frustré et sans cesse à l’affut du moindre écart? Dites-vous que votre comportement risque de faire capoter votre couple bien plus que ce qui vous inquiète.
  • Arrêtez de fantasmer: la plupart de vos inquiétudes sont infondées et sont le simple produit de votre imagination. Gardez les pieds sur terre et profitez de l’instant présent au lieu de vous faire des films.
  • Surtout, ne gardez pas ça pour vous: si votre peur de perdre l’autre devient ingérable, confiez-vous à une personne extérieure, à une amie où à un spécialiste. Les conseils vous feront avancer et vous éviteront de vous sentir enfermée dans votre mal-être.

Couple et psycho: