Ils swipent, ils cliquent, ils comparent. Certains y consacrent beaucoup d’argent, d’autres se contentent de regarder. Leur point commun: ils sont accros aux annonces immobilières.
PAR LENE KEMPS.

L’IMMO-ADDICTION EN CHIFFRES

Il y a 10 ans, le site immobilier anglais Globrix a mené une enquête auprès de quelque 2 000 Britanniques. Elle a révélé qu’environ la moitié d’entre eux surfent régulièrement sur le Web à la recherche de biens dont ils n’ont pas besoin. 22 % ont déclaré rechercher des maisons de rêve pourtant beaucoup trop chères pour eux. Allez comprendre. Rien qu’en Belgique, Immoweb reçoit environ 300 000 visiteurs par jour. Les autres sites (Zimmo, Vlan et Logic-Immo) représentent le même nombre de visites. Juste après les sites d’information et 2ememain, ce sont les sites les plus populaires du moment.

QUELS SONT VOS SYMPTÔMES ?

Une majorité de oui ? Vous êtes immodépendant…

  1. Lorsque vous voyez un panneau « À vendre » (dans le monde réel ou sur le Net), vous vous mettez immédiatement à rêver d’une vie encore plus fantastique, genre : si j’habitais là-bas, j’achèterais un chien et je ferais de longues promenades chaque matin.
  2. Vous ne vous limitez pas à la Belgique. Vous connaissez également les meilleurs sites immo à l’étranger.
  3. Vous êtes experte de Google Earth et de Street View. Vous pouvez vous rendre les yeux fermés depuis l’arrêt de bus (où vous n’êtes jamais descendue) jusqu’à votre nouvelle maison (que vous n’achèterez pas) dans telle ville (où vous n’êtes jamais allée).
  4. Vous regardez des émissions immo à la télévision. Votre moment préféré : celui où la caméra entre dans la maison.
  5. Votre maison est pleine de magazines déco bourrés de Post-it.
  6. Pour vous, vous lâcher, c’est surfer sur Immoweb après avoir coché la case « prix en baisse ».
  7. Vous enviez vos amis qui ont deux ou trois biens immobiliers. Franchement, comment en sont-ils arrivés là ?
  8. Vous êtes convaincue que vous avez l’œil pour la décoration. L’architecture est votre seconde passion.
  9. Vous avez un avis sur toutes les nuances de peinture. Et sur les meubles des autres.
  10. Vous avez déjà commencé un tableau « maisons de rêve » sur Pinterest.
  11. Vous préférez spéculer sur le prix de la maison au bout de la rue plutôt que sur les personnes avec lesquelles le voisin aurait une aventure.
  12. Vous avez un petit faible pour l’un des agents immobiliers de l’agence la plus proche de chez vous. D’ailleurs, vous connaissez presque tous ceux qui officient dans votre ville.
Lisez ce dossier en intégralité dans le GAEL de juillet, disponible en librairie.

GAEL juillet

Poursuivez votre lecture: