Une maison de vacances à l’étranger, un petit paradis rien qu’à soi où aller se ressourcer, on est nombreux à en rêver. Bonne nouvelle: aujourd’hui, nul besoin d’être millionnaire pour pouvoir se le permettre. À condition de s’y prendre dans les règles de l’art. Voilà 6 conseils d’un expert fiscaliste pour éviter les ratés!

01

NE SOYEZ JAMAIS IMPULSIFS

N’achetez pas sous le coup d’une impulsion romantique lors de vos vacances. Un peu comme il ne vous viendrait pas à l’idée de vous marier au moment du premier coup de foudre. L’opportunité fabuleuse que vous pensez avoir dénichée ne se produit en réalité que très rarement. Il y a une grande différence entre deux semaines d’été passées dans une villa isolée et deux semaines d’automne au même endroit. Prenez le temps de vous préparer et de vérifier que la maison, le village et la région vous plaisent autant aux autres saisons.

02

CLARIFIEZ LE COÛT RÉEL

Il faut absolument avoir une vision claire de ce que vous coûtera réellement votre bien, non seulement en fonction de la fiscalité belge, mais aussi de celle du pays où vous achetez. Combien de précompte immobilier devrez- vous payer? Combien de TVA? À combien s’élèvent les frais d’enregistrement? Combien d’impôts paierez-vous en cas de location, ou si vous ne le louez pas?

03

AUTRE PAYS, AUTRES RÈGLES

N’oubliez pas que chaque pays possède des règles différentes en matière d’achat et de vente de biens immobiliers. En Belgique, le notaire rassemble toutes les infos nécessaires concernant le bien, mais certains pays n’ont pas de notaires. Et dans d’autres pays, comme l’Espagne, il a d’autres responsabilités. Vérifiez également la réglementation des locations: à Ibiza, par exemple, ce n’est pas évident, il vous faut une licence pour pouvoir le faire.

04

CONSULTEZ DES SPÉCIALISTES

La maison est-elle en bon état? L’entreprise de construction est-elle en bonne santé financière? Mieux vaut prévenir que guérir si vous ne voulez pas que le rêve se transforme en cauchemar. Faites-vous assister par des experts. Où que vous achetiez, prenez toujours un avocat local spécialisé. Ne payez rien et ne signez rien sans son feu vert.

05

CLARIFIEZ VOS MOTIVATIONS

S’agit-il d’un rêve ou d’un investissement? Pensez à long terme: une maison de vacances destinée à vous et à vos enfants peut s’avérer un mauvais plan. Vous n’avez aucune certitude qu’ils aimeront encore y aller dans dix ans. Que se passera- t-il alors? Louer une maison quelques semaines par an peut s’avérer nettement moins coûteux que l’achat d’un logement de vacances.

06

PENSEZ À LA GÉNÉRATION SUIVANTE

Transmettre un bien immobilier à vos descendants coûte aussi de l’argent. Réfléchissez bien avant de décider d’acheter avec vos enfants. Vérifiez les droits de succession dans le pays et n’oubliez pas l’impôt de succession belge. Sachez que vous payez aussi des impôts sur une donation.

Retrouver ce dossier complet dans le GAEL de juin, toujours disponible en librairie! 

Destination vacances: