Il existe deux types de personnes. Celles qui adorent les roadtrips et celles qui grimacent à l’idée de faire 1h de voiture à cause de leur mal des transports…

Les trajets en voiture, en car ou en avion vous épuisent et vos vacances sont souvent gâchées par votre mal des transports? Voici quelques astuces qui vont changer votre vie!

Pourquoi moi?

Pourquoi certaines personnes souffrent-elles de mal de transports? Il s’agit en fait d’un problème de coordination entre deux sources sensorielles différentes : la vue et l’audition. Pour faire simple, votre cerveau remarque une discordance entre les mouvements que voient vos yeux et ceux du corps perçus via l’oreille interne. Ce problème de coordination entraîne des nausées, des somnolences, un ralentissement du rythme cardiaque voire des vomissements. Ces symptômes empirent surtout si vous enchaînez les virages (en voiture), les perturbations (en avion) ou encore les vagues très puissantes (en bateau).

Qui est le plus touché?

Comme pour le syndrome du colon irritable ou encore l’herpès, on n’est malheureusement pas tous sur le même pied d’égalité. Les plus sensibles? Les enfants, les femmes enceintes ainsi que les personnes âgées de plus de 60 ans. De manière générale, les femmes sont davantage touchées que les hommes.

Comment l’éviter?

01

Attention aux odeurs

Les odeurs peuvent influencer votre mal de transports. Ainsi, on demande à ses potes de ne pas enchaîner les cigarettes, de ne pas mettre une tonne de parfum et d’éviter d’apporter un lunch trop odorant. Une odeur vous dérange? Essayez, si possible, de faire entrer de l’air via les fenêtres et demandez à faire une petite pause toutes les deux heures.

02

Exit le GSM et les livres

C’est la règle la plus importante: si vous êtes malade en transports vous savez pertinemment que la lecture augmente les nausées. Pourquoi? Comme dit ci-dessus, ce trouble est provoqué par la discordance entre les mouvements perçus par vos yeux et ceux ressentis par votre oreille interne. En lisant, vous allez augmenter ce sentiment de « non-coordination ».

03

Choisissez LA bonne place

Pour éviter le mal des transports, il faut établir toute une stratégie! Même le choix de la place a son importance. Si vous voyagez en avion, optez pour la place du milieu car c’est à cet endroit que vous percevrez le moins de mouvement. Pour la voiture ou le car, placez-vous à l’avant et fixez l’horizon (ainsi, vous aiderez votre corps et vos yeux à être sur la même longueur d’onde). PS: le saviez-vous? Le conducteur ne ressent jamais le mal des transports car son esprit est occupé et son cerveau anticipe les mouvements!

04

Partez dans de bonnes conditions

Partir le ventre vide est la pire idée au monde si vous souffrez de mal de transports! Manger gras n’est pas non plus une solution. Misez sur un repas équilibré, sans alcool, et riche en féculents ainsi qu’en sucres lents (le riz ou les pâtes seront toujours une bonne solution). À bannir également, les jus de fruits et autres aliments peu faciles à digérer. Idéalement, ne partez pas directement après avoir mangé, attendez une demi heure voire une heure.

05

Misez sur des huiles essentielles

Certaines huiles essentielles peuvent atténuer les nausées et autres symptômes liés au mal de transports comme la menthe poivrée ou l’estragon. Le gingembre est également connu pour ses vertus apaisantes.

Sur le même sujet: