Vous appliquez souvent de l’huile de coco pour hydrater vos cheveux? Attention: ce soin naturel pourrait, sur le long terme, abimer votre chevelure.

C’est LE soin capillaire qui cartonne ces dernières années: l’huile végétale. À appliquer directement sur ses pointes ou à intégrer dans un masque maison, ces huiles convainquent de plus en plus de beautystas. Mais certaines huiles seraient meilleures que d’autres. Ainsi, selon Glamour UK, qui a interviewé des coiffeurs sur le sujet, il faudrait zapper l’huile de coco de notre routine, ou du moins en diminuer notre consommation.

Pourquoi elle?

Certains produits sont trompeurs. L’huile de coco fait désormais partie de ces produits dont on doit se méfier (à l’instar des feuilles d’aloe vera, si elles sont mal coupées). Selon le coiffeur Ross Charles, l’huile et l’eau ne font pas bon ménage. Ainsi, quand vous appliquez une huile sur des cheveux secs, si vous l’hydratez dans un premier temps vous nourrissez en fait le problème en les rendant encore plus secs sur le long terme. « L’huile repousse en fait l’eau hors des cheveux ou l’empêche de pénétrer en profondeur dans les fibres« , peut-on lire sur la version française de Glamour. « Les huiles capillaires – en particulier l’huile de noix de coco – ont tendance à s’infiltrer dans chaque petites failles de la tige de vos cheveux et à masquer le vrai problème pour agir comme une solution rapide », poursuit-il. L’huile est un réalité un agent nourrissant, alors que nos cheveux ont besoin d’agents hydratants.

Des cheveux sains toute l’année

Comment réparer des cheveux abîmés? Selon le coiffeur, il faudrait donc éviter d’hydrater nos cheveux en appliquant directement de l’huile sur les pointes sèches et miser sur des véritables agents hydratants comme des masques à base de produits frais, des soins gorgés en kératine ou encore le gel d’aloe vera.

Attention à ces produits!