Si l’été se termine tout doucement, la tradition de l’apéro, elle, ne se perd jamais. Bad news pour les amatrices de Spritz: des médecins anglais révèlent qu’un des ingrédients du cocktail serait nocif. On vous explique tout!

Goodbye prosecco

Si l’alcool se consomme avec modération, le prosecco, ce célèbre vin blanc pétillant italien bien connu grâce au Spritz, n’échappe pas à la règle! Le Pr Damian Walmsey de la Dental Association au Royaume-Uni a expliqué au journal britannique The Independent que « Le prosecco offre un cocktail d’acide carbonique, de sucre et d’alcool, ce qui entraîne une sensibilité dentaire et une érosion de l’émail. Si elle n’est pas traitée rapidement, les dents peuvent réellement s’abîmer et un travail de reconstitution dentaire sera peut-être nécessaire ».

Au même titre que les boissons acides comme les sodas, le jus d’orange ou encore le vin, le prosecco est à black-lister car il provoque des caries et attaque l’émail. Ce phénomène porte même un nom: « le sourire prosecco ».

Quels sont les signes avant-coureurs ?

Si votre consommation du fameux vin pétillant italien est journalière, il est certainement temps de réagir. Un autre indice indique qu’il y a un petit souci dentaire: l’apparition d’une ligne blanche juste au-dessus de la gencive. Cela peut annoncer le début d’une carie!

Quelles précautions prendre ?

  1. L’idéal, évidemment, serait de réduire votre consommation de prosecco. Cependant, si vous vous limitez à 2 ou 3 verres par apéro et que vos dégustations restent occasionnelles, il n’y a pas lieu de s’inquiéter outre mesure.
  2. Si vous le pouvez, optez pour un prosecco brut ou extra-brut, pour la simple et bonne raison qu’ils sont peu dosés en sucres.
  3. Attendez au moins une heure avant de vous laver les dents après avoir bu un prosecco. Cela permet à l’émail de se réformer.

Les alternatives pour un top apéro: