Pas toujours évident de faire des choix vraiment plus durables. Il faut voir plus loin qu’un label prometteur et les coups marketing. Et y consacrer un peu de temps… Première étape: apprendre à différencier les types de produits. Cruelty-free, bio, naturel ou encore végane: on fait le point sur l’éco-lexique de la cosmétique!

ÉCOLEXIQUE

Crueltyfree : ni le produit ni ses ingrédients ne sont testés sur les animaux. Le logo Leaping Bunny est le plus connu. Mais sachez que tout produit fabriqué et vendu dans l’UE l’est obligatoirement puisque les tests sur les animaux y sont interdits depuis 2013.

Naturel : le produit est constitué en grande partie d’ingrédients d’origine naturelle. Il existe quelques labels de ce type dans le registre des cosmétiques. Attention : la culture de certains ingrédients naturels peut être néfaste pour l’environnement en termes de consommation d’eau, de biodiversité ou d’appauvrissement des sols.

Végane : une formule sans ingrédients d’origine animale. Attention : cela ne signifie pas que les ingrédients ou le produit fini n’ont pas été testés sur des animaux (s’il provient de l’extérieur de l’UE).

Biologique : la culture de certains ingrédients est respectueuse de l’environnement. Il existe environ 12 labels bio reconnus pour les cosmétiques (voyez labelinfo.be). Ces labels ne garantissent que les ingrédients, donc pas le cycle de vie et donc la durabilité du produit.

Cosmétique sans eau : produit sans eau, tel que les savons, les nettoyants en poudre, les barres de shampoing, les pastilles de dentifrice et tous les cosmétiques solides. Comme ils sont plus légers, ils permettent d’économiser sur les coûts de transport et les émissions de CO2 associées. Cela ne prend pas forcément en compte l’eau nécessaire à la culture des ingrédients et au processus de fabrication.

RETROUVEZ CET ARTICLE EN INTÉGRALITÉ AINSI QU’UN TAS D’AUTRES ASTUCES DURABLES DANS NOTRE GAEL SPÉCIAL GREEN DE FÉVRIER.

+ DE SUJETS DURABLES: