Au-delà du déséquilibre psychologique que le stress peut antraîner, il est aussi prouvé que la peau souffre pendant ces périodes d’anxiété. Pourquoi et comment y remédier? On vous dit tout.

Peau et stress: un lien avéré

C’est prouvé: le stress a un impact négatif sur votre peau. Qu’il passe par des soucis personnels, un emploi du temps trop chargé ou un manque de sommeil, il entraîne l’apparition d’irrégularités et d’imperfections sur le visage (voire des pathologies plus graves comme l’eczéma ou le psoriasis), et particulièrement chez les peaux sensibles.

Comment l’expliquer?

Comment explique-t-on donc cette influence négative du stress et de l’anxiété sur la peau? C’est simple: en situation de stress, l’organisme passe en mode « bouclier » et secrète des hormones telles que le cortisol. Le problème, c’est que lorsque ces hormones sont fabriquées en quantité trop importante, elles stimulent la production d’androgènes et de sébum, qui rendent la peau plus grasse et sujette aux imperfections. De plus, elles provoquent une digestion plus difficile (une épreuve de plus pour la peau) et donnent du fil à retordre à l’épiderme lorsqu’il doit cicatriser. Bref, rien de bon!

Quelle solution?

La clé pour aider votre peau à contrer les effets du stress? Trouver les bons soins, bien sûr, mais surtout rééquilibrer votre épiderme et son pH. Comment ? En agissant sur différents paramètres, de l’alimentation aux soins en passant par la gestion du stress au quotidien. Voilà quelques précieux conseils à appliquer:

À lire aussi: