Les parfumeurs et les designers aiment parfois s’inspirer des doux effluves de l’alcool. Gros plan sur les dernières fragrances qui flirtent avec les breuvages les plus mythiques.

Façon gin to’

Mizensir Blue Gin est décontracté comme un jeans usé, frais et épicé comme un bon gin. Ce parfum associe les baies de genévrier, le poivre et la cardamome. Le résultat ? Un poudré propret qui séduit. (EDP 100 ml, 190 €, chez Senteurs d’ailleurs.)

Echec et mat

P. Frapin & Co est une maison de cognac centenaire qui, depuis 2007, applique son savoir- faire au registre des parfums. Le dernier en date s’appelle Checkmate. Un clin d’œil à Henri Frapin qui jouait aux échecs avec son fils en partageant un thé à la cardamome. (EDP 100 ml, 125 €, sur parfums-frapin.com.)

L’heure verte

L’Heure verte by Kilian est un hommage à l’absinthe, un alcool au goût d’anis amer qu’on appelait aussi « la fée verte » car elle provoquait des hallucinations. Un détail qui la rendait populaire auprès d’artistes tels que Van Gogh, Picasso et Oscar Wilde. Ce parfum est tout aussi addictif que la fée en question, on vous le promet. (EDP 50 ml, 180 €, chez Senteurs d’ailleurs.)

Flacon stylé

English Pear & Freesia : le best-seller de Jo Malone est revisité dans un esprit British. Bien que ce parfum floral fruité frais n’ait rien à voir avec l’univers des spiritueux, le flacon évoque un verre à whisky. (Série limitée, eau de Cologne 30 ml : 58 €, 50 ml : 82 €, 100 ml : 116 €, chez Parfuma, Inno, Ici Paris XL, Planet Parfum et Senteurs d’ailleurs.)

PLUS DE BEAUTÉ: