Nous avons tous nos petites habitudes: on se ronge les ongles, on croise souvent les bras ou on se mord les lèvres… Et quid de la belle Meghan? La Duchesse de Sussex adore se toucher les cheveux! Mais qu’est-ce que cela signifie?

Meghan Markle, stressée?

Si vous êtes une « royal addict » (dans ce cas-là, vous connaissez déjà tous les secrets beauté de l’épouse du Prince Harry) vous avez certainement dû constater que la belle Meghan se touchait fréquemment les cheveux. Selon une experte en gestuelle, Blanca Cobb, c’est une manière de relâcher la pression et de canaliser son stress. « Certaines personnes se touchent les cheveux , d’autres se frottent le bras … ce sont toutes de bonnes manières de se calmer psychologiquement et physiquement lorsque l’on est confrontée à des situations inconfortables ou stressantes », explique Blanca Cobb .

Lors de sa visite à la station de radio Reprezent 107.3FM.

Stress ou habitude?

« Cependant, vous devez tout analyser en fonction du contexte », ajoute Blanca Cobb . « Par exemple, si quelqu’un se touche constamment les cheveux au quotidien – quand il/elle parle au téléphone, lit un roman ou regarde la télévision – alors c’est plus une habitude qu’un geste lié au stress. Par contre, si vous touchez vos cheveux plus souvent lorsque vous discutez avec quelqu’un qui vous met mal à l’aise, alors c’est plutôt une forme de langage corporel ». « Dans le cas de Meghan Markle , c’est clairement un acte qui la rassure », affirme l’experte. « De plus, elle penche légèrement la tête et tire son menton vers le cou, un geste qui symbolise l’auto-protection ».

Prince Harry et Meghan Markle le jour de l’annonce de leurs fiançailles.

D’un autre côté , cette attitude peut aussi montrer une certaine confiance. « Quand Meghan lève la tête, elle montre son cou qui est une partie vulnérable du corps. Cela donne à la jeune femme plus de sympathie. La façon dont elle joue avec ses cheveux est aussi ludique face la caméra », ajoute l’experte.

Le Prince Harry et Meghan Markle lors de la Journée mondiale du SIDA

En savoir plus sur Meghan