Après 12 ans de bons et loyaux services au sein de la maison française, le designer italien Riccardo Tisci n’a pas renouvelé son contrat avec Givenchy.

Entre l’Italie et la France

Après une enfance entourée de femmes (sa mère et ses huit sœurs, rien que ça) à Taranto dans le sud de l’Italie, Tisci sort diplômé de la célébrissime école Central Saint Martins de Londres en 1999. Il rentre ensuite travailler en Italie et collabore avec plusieurs marques (Puma, Ruffo Research et Antonio Berardi) avant de créer sa propre griffe en 2004. Ce tremplin lui permet alors d’être repéré par le groupe LVMH, qui, malgré son anonymat à l’époque, le choisit pour remplacer Julien Macdonald chez Givenchy en 2005.

En vidéo: Givenchy collection Printemps/Eté 2007

À ses débuts, l’Italien contribue résolument au renouvellement de la maison, encore très ancrée dans son passé et ses silhouettes à la Audrey Hepburn et Grace Kelly. Riccardo Tisci réussit à développer des pièces emblématiques très surprenantes, immédiatement adoptées par les modeuses upper-class et les people.

La Femme par Riccardo Tisci

Au fil des années, le talentueux et anti-conventionnel designer invente un idéal feminin gothique et envoûtant, jouant sur les tons francs et incorporant des touches de streetwear à ses silhouettes. Les looks imaginés par Riccardo Tisci sont osés: dentelles et coupes sexy sont mêlées aux plus belles pièces, incarnées par son «gang», composé de mannequins à qui Tisci a toujours été fidèle comme Naomi Campbell, Maria Carla Boscono ou encore Joan Smalls.

Créateur people

Durant sa carrière chez Givenchy, Riccardo Tisci se lie d’amitié avec des personnalités étonnantes, comme Kanye West et Kim Kardashian. Il réalise même l’illus­tra­tion de l’album du rappeur en 2011 et dessine la robe de mariée de Kim en 2014.

Après l’annonce du départ du designer, les rumeurs concernant son potentiel transfert chez Versace ne cessent de grandir. Donatella Versace, qui a suivi les traces de son frère Gianni après son assassinat en 1997 serait susceptible de lui passer la main – mais cette hypothèse n’a bien sûr pas été validée par le principal intéressé…

La mode en 2017: