Iris Apfel a attendu l’âge de 83 ans pour devenir une icône de mode. Mais la désormais centenaire est bien plus qu’une source d’inspiration style. Son esprit libre la tient éloignée des tendances. La règle de base de la guérillera glamour : toujours rester soi-même.

Quand elle était jeune, Iris Apfel a découvert Loehmann, un magasin-dépôt situé à Brooklyn dont la sélection de vêtements l’enthousiasmait. Très vite, elle est devenue accro à ce lieu hors norme. Madame Loehmann, la propriétaire, une femme qui avait pour habitude de toiser ses clients depuis un tabouret installé dans le magasin, la fascinait. « Je vous ai observée, jeune fille, lui dit un jour madame Loehmann. Vous n’êtes pas particulièrement jolie, mais vous avez tellement plus : vous avez du style. » À ce moment précis, comme Iris Apfel le raconte dans sa biographie, elle n’avait pas le recul nécessaire pour saisir la portée de ces mots : « Je n’ai pas vraiment compris ce qu’elle essayait de me dire, mais ce qui est sûr, c’est que son discours était prémonitoire. »

IRIS EN BREF

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Iris Apfel (@iris.apfel)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

NÉE IRIS BARREL le 29 août 1921, elle passe son enfance dans une ferme du Queens avec ses parents et grands-parents. Son père fabrique des miroirs, sa mère tient une boutique.

ELLE ÉTUDIE l’histoire de l’art à l’Université de New York.

EN 1948, ELLE ÉPOUSE Carl Apfel, l’amour de sa vie. À l’époque, Iris travaille comme rédactrice et décoratrice d’intérieur. En parallèle, le couple crée Carl Old World Weavers, une entreprise spécialisée dans la fabrication de tissus anciens. Iris et son mari participent à neuf reprises à la restauration de la Maison Blanche. Sur leur liste de clients figurent aussi des stars comme Greta Garbo et Estée Lauder.

EN 2005, l’exposition « Rara Avis » orchestrée par Harold Koda, conservateur au Met, fait d’Iris une star.

EN 2014, le célèbre documentariste Albert Maysles (Gimme Shelter, Grey Gardens) tourne Iris, un film qui lui offre une renommée internationale. Dans la foulée, elle signe une ligne de sacs à main et une collection de lunettes. Elle devient aussi le visage de MAC Cosmetics et de Kate Spade et signe un contrat avec l’agence IMG. Le regain d’intérêt pour les mannequins d’âge (très) mûr, c’est elle qui l’a initié.

SON MARI CARL APFEL meurt en 2015. Il avait un peu moins de 101 ans. Ils étaient mariés depuis près de 68 ans.

EN MARS 2022, elle lancera une collection pour H&M.

Ses 6 commandements mode

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Iris Apfel (@iris.apfel)

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

01

PLUS C’EST GROS, MIEUX C’EST.

« Quand j’ai commencé à avoir besoin de lunettes, je me suis dit : “Autant choisir les plus grosses montures possibles.” Je suis maintenant convaincue que je vois mieux à travers mes verres XL. »

02

LES ACCESSOIRES FONT TOUT.

Une succession de bracelets qui grimpent jusqu’au coude, des tas de sautoirs et, bien sûr, d’immenses lunettes. « Je vénère les accessoires. Ma mère m’a appris qu’on peut transformer une tenue simple en y glissant des accents différents. Elle était passée maître dans ce domaine. Son accessoire fétiche : les foulards, qu’elle nouait avec une grande créativité. »

03

LE JEANS EST UN MOYEN D’EXPRESSION FORT.

Lorsqu’elle évoque son immense collection (d’un Levi’s basique à un Cavalli ultra-luxueux), Iris se qualifie d’« adolescente la plus âgée du monde ». Elle considère ses chemises en jean oversize comme un élément important de son look. « Le denim est une belle surface neutre qui permet de s’exprimer librement. »

04

UN LOOK INTÉRESSANT DEMANDE DES EFFORTS.

« Pour trouver les bonnes pièces, il m’arrive de chercher longtemps. Je sais ce qu’il y a dans ma garde-robe et ce qui va avec quoi. J’ai trouvé chaque accessoire moi-même et j’ai souvent négocié le prix. J’expérimente, mais je connais mes limites. Trouver son style et le conserver demande de la pratique et de la discipline. »

05

IL VAUT MIEUX ÊTRE HEUREUSE QUE BIEN HABILLÉE.

« Je ne juge jamais — sauf si on me le demande — la tenue de quelqu’un. La mode est ma passion, mais je comprends que tout le monde n’ait pas envie de me ressembler. Si vous ne vous sentez pas à l’aise dans ce que vous portez, vous avez l’air stupide. Le bien-être prime l’élégance. »

06

NE VOUS PRENEZ PAS TROP AU SÉRIEUX.

« Je ne m’habille que pour moi. Pas pour les autres. Et certainement pas pour les hommes. Chaque tenue doit me plaire. C’est tout. Mon conseil ultime : amusez-vous, l’humour est important dans la vie. »

+ de conseils de style