En (presque) 2019, le seventies commence-t-il à sentir la naphtaline? Notre experte mode vous livre sa science.

« Je suis née au milieu des années 70. Ma mère m’habillait avec un sous-pull camel et des sabots en cuir. Forcément, ça laisse des traces. Tout ce qu’elle adorait à l’époque, je trouvais ça moche… Et puis, récemment, j’ai commencé à vouer un culte au canapé Togo de Ligne Roset, aux tapisseries en laine beige, aux besaces couleur fauve et à tout ce qui se range dans la catégorie “artisanal”. Mais pas question d’afficher un look nostalgico-kitsch pour autant. Du coup, je me demandais : jusqu’où puis- je aller dans mon délire seventies ? »

SÉVERINE, 43 ANS, PAR E-MAIL.

LA RÉPONSE DE NOTRE EXPERTE

Chère Séverine,

Vous avez oublié les robes-tuniques, les sacs en velours brodé et les colliers en argent vieilli. Toutes les tendances fortes de cette décennie, nous les avons haïes pour mieux les adorer aujourd’hui. Mais je vous rejoins sur un point : on n’a aucune envie de tomber dans la caricature. Mon conseil : ne gardez que le meilleur des années 70, à savoir, comme vous le précisiez si justement, le côté artisanal de pièces produites à la main ou en tout cas qui semblent l’avoir été. Dans cette catégorie, je classe pêle-mêle les accessoires en cuir naturel, le velours côtelé, les bottes mi-hautes à talon, les pulls en grosse maille et le poncho, l’une des pièces les plus emblématiques des années 70. Pour bien combiner tout ça, ce n’est pas compliqué, il suffit de regarder de vieilles photos de votre mère. Je rigole !

« Le nec plus ultra consiste à craquer pour un poncho ou une cape que vous pourriez avoir rapporté d’Amérique du Sud. »

Donc, pour bien maîtriser cette tendance, je conseille de démarrer avec ce grand classique qu’est le poncho. La traduction parfaite de ce que l’époque nous a laissé de mieux : des pièces douillettes tricotées à la main que l’on porte autant pour sortir que pour cocooner. Le nec plus ultra consiste à craquer pour un poncho ou une cape que vous pour- riez avoir rapporté d’Amérique du Sud. Et en dessous ? Soit un pantalon coupe flare, plus facile à assumer que le très premier degré pattes d’éph, soit un pantalon ajusté combiné à des bottes hautes en cuir ou en daim légèrement retroussées sur la jambe. Côté bijoux, optez pour des créoles fantaisie ou, petite folie, pour un bracelet Cartier. Mon préféré : Just un clou, un modèle culte des seventies réédité cette année. N’hésitez pas à intégrer un élément en patchwork, une inspiration qui nous replonge 40 ans en arrière mais est terriblement branchée cette saison.

Le poncho en deux façons

Néo-luxe

Week-end cool

Plus de mode: