Sur les podiums, les tops de la Fashion Week ont l’air de s’être passé le mot, en portant un drôle de foulard blanc à leur poignet… Mais pourquoi? On vous explique!

#TieldTogether

Voilà le nom que porte ce mouvement, lancé par Imran Amed, créateur du site internet spécialisé « The business of Fashion ». Son message est simple: «Dans la mode, les images pèsent souvent plus que les mots. Alors participez à ce mois de la mode en faisant une déclaration visuelle simple et singulière: portez un bandana blanc comme signe pour exprimer au monde que vous croyez aux liens qui unissent l’humanité – indépendamment de la race, de la sexualité, du genre ou de la religion».

Le but premier était donc de lutter contre la politique de Donald Trump qui semble être de « diviser pour mieux régner », notamment avec le fameux Muslim Ban. C’est donc le climat d’incertitude qui règne actuellement que cette initiative vise aujourd’hui, avec le port du bandana blanc, un accessoire bien choisi pour représenter une part de l’histoire américaine…

Un mouvement qui se répand

À l’époque, les cowboys le portaient pour pouvoir se dépoussiérer facilement le visage. Aujourd’hui, c’est une mentalité régressive que ce bandana, porté au poignet par des personnalités influentes, souhaite balayer. En quelques jours, la tendance s’est vite déployée: Calvin Klein, Thakoon ou même Tommy Hilfiger ont décidé de rejoindre la (dé)marche, et d’autres devraient suivre durant les prochains jours.

Une chose est sûre: la Fashion Week aura rarement été aussi politiquement impliquée qu’en 2017!

La mode engagée: